La fin de l’arc-en-ciel ?

(lc) – Non, ce n’est pas avec leur dernier album que les oxfordiens de Radiohead vont découvrir le pot – ou plutôt le disque – d’or caché au pied de l’arc-en-ciel. Tout simplement parce qu’il n’ont pas vendu assez de disques pour cela. En publiant leur nouvel opus sur internet et en laissant aux internautes le choix de payer ou non pour le téléchargement, Radiohead a fait trembler l’industrie du disque.
Et même si entretemps « In Rainbows » est aussi trouvable en version CD, sur un petit label indépendent bien entendu … il s’agit là de la meilleure campagne de promo de ces dernières années. mehr lesen / lire plus

ludwig.van

(lm) – Dadada daaa dadada daaa! Halbwegs musikalisch gebildete Zeitgenossen mögen die Anfangstakte von Beethovens Fünfter noch in Notenform denken, doch danach greifen die meisten bestimmt lieber auf Notenblätter zurück. Die gibt es mittlerweile online und umsonst – auf der Site des Bonner Beethoven-Hauses (www.beethoven-haus-bonn.de). Gewiss, die dort verfügbar gemachten Erstausgaben – zum Teil nur die Noten für einzelne Instrumente – ersetzen sicher keine Studienpartitur. Für Liebhaber sind sie trotzdem interessant, und zusätzlich liefert die Bonner Institution Erläuterungen zu den Werken, Sound-Samples und Scans von Beethovens Briefen. Die verfügbaren Werke reichen von den Sinfonien bis zu den Liedern. Praktisch ist der Menüpunkt Highlights, mit direktem Zugriff auf die Hauptwerke, aber auch auf Abbildungen von Objekten aus den Bonner Sammlungen wie Beethovens Hörgeräte. mehr lesen / lire plus

SCIENCE: Darwin était théologien

A l’occasion de l’élection du nouveau bureau de la section sciences de l’Institut grand-ducal, le chercheur Claude Meisch s’est penché sur l’évolution du darwinisme. Le moment pour le woxx de voir quels sont les enjeux de cette théorie hautement politisée.

Survival of the Fittest : une théorie qui – si isolée – donne des résultats fâcheusement absurdes.

 

« Quand les journalistes demandent à des chercheurs si Darwin a eu raison, ils leur rient au nez » – c’est dire que l’estime des chercheurs pour ceux qui doutent du génie et de la prévoyance du chercheur anglais de l’avant-dernier siècle est plutôt faible. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++ Faut-il préférer la musique de la Renaissance à celle du Baroque ? La question est évidemment absurde. Pourtant, deux concerts de l’abonnement « Voyage dans le temps » à une semaine et demie d’intervalle nous rappellent que la « musique ancienne » en tant que telle n’existe pas. Elle se réinvente – et se réapprécie – à chaque époque et, plus précisément, au moment même de son exécution. Ainsi, le 31 janvier, les Chanticleer ont immergé le public dans l’univers des Gesualdo Gabrieli et autres des Prez, dans l’acoustique intimiste de la salle de musique de chambre … et ont été remerciés par des standing ovations. mehr lesen / lire plus

MÉDIAS: Democratic media machines

« Chamber TV » fait peau neuve : les débats ennuyeux seront remis en forme par des journalistes. Reste à savoir à qui sert la représentation médiatique de la démocratie.

Un président et son émission.

Politique et médias, politique médiatisée ou médias politiques… ce n’est pas seulement depuis que la France dispose d’un président issu d’un feuilleton – qu’on ne peut malheureusement pas zapper – que la problématique de la bonne représentation médiatique est prise en compte. La problématique est multiple : si les régimes totalitaires inondaient leurs sujets de propagande jusqu’à ce que ceux-ci y croient vraiment, la soi-disant ouverture que pratiquent nos régimes démocratiques n’est pas plus à l’abri du mensonge. mehr lesen / lire plus

Mein Leben als Sonntagsmalerin

(lc) – Den so genannten „richtigen“ Künstlern graut es normalerweise vor den Biografen und deren Versuche ihr Leben zwischen zwei Buchdeckeln zu pressen. Recht haben sie, denn kein Lebenslauf und schon gar nicht der eines Künstlers lässt sich jemals wirklich auf das Geschriebene reduzieren. Oder etwa doch? Jedenfalls probiert die luxemburgische Künstlerin Britt Bernard mit ihrem Buch „Spiegel und Spiegelbilder – Werke und Lebensweg einer luxemburgischen Künstlerin“ genau dies – und schlimmer noch: Sie schreibt ihre Autobiografie. Herausgekommen ist ein Patchwork aus Familien- und Urlaubsfotos, kombiniert mit einfachen Informationen und Aufnahmen ihrer Kunst, die meistens den Vorteil hat als das zu erscheinen was sie ist: reinste Nachahmerei. mehr lesen / lire plus

Bijou lo-fi

(lc) – Le label luxembourgeois Own Records refait dans le merveilleux et l’intime avec la publication de « Claws of Light », du groupe new-yorkais « The Dust Dive ». Les trois musicien-ne-s décrivent leur style comme « Party Songs … without the Party Music ». Et c’est un peu la sensation que procurent leurs ballades douces et amères qui oscillent entre un folk vibrant et des voix hâlées. Sans jamais faire dans le dépressif ou les enfantillages macabres du néofolk, « The Dust Dive » démontrent qu’il reste bel et bien dans l’univers folk des espaces à explorer. Que ce soient des guitares qui se perdent dans des delays sans fin ou des scies musicales dont les sons stridents travaillent nos tympans avec douceur et précaution, la musique du trio ne peut laisser indifférente. mehr lesen / lire plus

Clubtracks à la Ono

(cw) – Mit einer futuristischen Sportbrille, die fast das ganze Gesicht bedeckt, posiert die Mitsiebzigjährige Ono auf ihrem neuen Album „Yes, I’m A Witch“. Dass Yoko Ono immer schon als schräg und „hexenhaft“ empfunden wurde, lag nicht nur daran, dass sie in den siebziger Jahren mit ihren avantgardistischen Schreiorgien in einem radikalen Gegensatz zu John Lennons Friedensliedern stand. Sondern auch daran, dass sie lange einen schweren Stand in der Musikszene hatte, da ihr die Schuld an der Auflösung der Beatles und Bereicherung am Ruf und Vermögen John Lennons vorgeworfen wurden. Trotz allem war sie immer aktiv als Performerin, Künstlerin oder nun wieder als Musikerin: Rund siebzehn größtenteils ältere Lieder, die aus den Jahren 1969 bis 1980 stammen, hat sie von Musikern der Independent- und Elektro-Szene neu interpretieren lassen. mehr lesen / lire plus

THEATRE: Call a drama

Gilles Soeder, actif dans le domaine du théâtre luxembourgeois depuis des décennies, introduit une alternative intéressante aux paresseux : le théâtre à domicile.

woxx : D’où vient l’idée du « théâtre à domicile » ?

Gilles Soeder : Je ne suis pas l’inventeur de ce concept, bien sûr. L’idée m’est venue lorsque j’ai rendu visite à une amie à Nancy. Elle y possède une grande maison dans la banlieue nancéienne. Chaque année en juillet et en août elle y invite des artistes. Et par-là je veux dire de vrais artistes comme je le comprend, pour y jouer des pièces.

C’est quoi un vrai artiste, selon vos critères ? mehr lesen / lire plus

CENTRE NATIONAL DE L’AUDIOVISUEL: La vie est un film… amateur

La collection de films amateur du CNA continue à croître. Un colloque a permis de réfléchir aux usages possibles de ce volet du patrimoine audiovisuel. Et de porter un regard différent sur le film de famille.

Un passé toujours vivant.
(photo extraite d’un film de Jacqueline Manes, exposition Images cachées au CNA)

Dans l’entrée d’une maison, en haut de l’escalier, se tient un prêtre flanqué d’enfants de choeur. De gauche à droite, dans la rue, un cheval de trait est amené par son propriétaire. Les deux s’arrêtent à la hauteur du prêtre, qui lève son goupillon pour la bénédiction de l’animal. mehr lesen / lire plus

AUSSTELLUNG: Im Verborgenen

„Portugal Agora“ bietet Einblick in eine rege portugiesische Kunstszene, die lange Zeit isoliert war.

Rui Moreira: „The Mother of the Mother of all Wars“ (2006)

Hält man den Katalog „Portugal d’Agora – Portugal Jetzt, über die Ursprungsorte“ der aktuellen Mudam-Ausstellung in der Hand, blickt man zunächst verdutzt auf eine Art Skizzenbuch mit leeren Seiten, durchzogen von grafischen Rastern, einem Koordinatensystem aus Längen- und Breitengraden, das sich über die Umschlagseiten erstreckt. Erst beim zweiten Blick merkt man, dass es sich um gefalzte Druckbögen handelt, Doppelseiten also, die wie in traditionellen Publikationen üblich – erst nach dem Aufschneiden ihren Inhalt preisgeben. Im übertragenen Sinn scheint hier der junge portugiesisch-luxemburgische Künstler Marco Godinho das Nichtvorhandensein seines Ursprungslandes im öffentlichen Kunstbewusstsein darstellen zu wollen. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++ Fast psychedelisch muten die Silberreliefs von Vojislav Bilbija an, einem Zahnarzt und serbisch-orthodoxen Priester, dessen Werk zurzeit in der Abbaye de Neumünster zu sehen ist. Dabei ist die Kunstfertigkeit dieses Autodidakten vielfältig: Von bunten Ölgemälden, die populäre Themen und archetypische Figuren in naiver Malweise darstellen und dabei sowohl Elemente seiner holländischen Wahlheimat als auch seines Geburtsortes Bos Grahovo aufgreifen, über die Ikonenmalerei in traditioneller Tempera-Technik bis hin zu feinen Schmuckarbeiten sowie Skulpturen in den Materialien Holz oder Elfenbein reicht sein Repertoire. Neben der Darstellung von Figuren des christlich-orthodoxen Glaubens visualisieren seine Arbeiten auf sehr intuitive und populäre – weniger fragende – Art die Frömmigkeit des serbischen Volkes und die Leiden des erfahrenen Krieges. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE CONTEMPORAINE: Pli selon pli

Faire intervenir le hasard dans une composition classique, transposer en musique des poèmes réputés difficiles. Un demi-siècle après sa naissance, la pièce « Pli selon pli » de Boulez, plusieurs fois remaniée, s’impose plus que jamais.

Non, Boulez ne joue pas la salsa! Instruments de percussion à profusion lors de l’enregistrement de «Pli» en 1981. (photo: Philippe Gontier)

Le 13 janvier 1958, le jeune compositeur Pierre Boulez présenta au festival de « Neue Musik » de Donaueschingen deux morceaux intitulés « Improvisations sur Mallarmé », d’une durée d’à peine un quart d’heure. Ensuite, pendant trente ans, l’oeuvre a été enrichie de morceaux supplémentaires, retravaillée et réorchestrée. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, le résultat s’appelle « Pli selon pli – Portrait de Mallarmé » … et dure 70 minutes. mehr lesen / lire plus

Fenêtre sur cour

(bm) – En 2004 une jeune auteure, Vanyda, sort un album intitulé « L’immeuble d’en face » qui –  grâce au bouche-à-oreille – devient un véritable best-seller pour le petit éditeur « La boîte à bulles ». Sa nomination dans la catégorie du meilleur premier album au festival de la bande dessinée à Angoulême a fait le reste. C’est donc sans véritable surprise que Vanyda publie aujourd’hui une suite d’un album qui de prime abord n’était pas destiné à devenir une série. Issue des Beaux-Arts de Tournai, l’auteure raconte la vie d’un immeuble à trois étages, situé dans une ville quelconque en Europe de l’Ouest. mehr lesen / lire plus

Psyché menaçante

(lc) – La couverture annonce le goût et le son du CD – pourrait-on penser en voyant celle du premier album de « Breet », formation jeune et luxembourgeoise. Tons pastel, dessins psychédéliques et textes qui évoquent des états de lévitation : cela sent l’excursion à Maastricht entre potes avec la Twingo de maman. Mais pourtant, les gars de « Breet » ne sont pas des fumeurs d’herbe demeurés et ils le démontrent assez bien sur leur opus baptisé « Zen Lunacy », qu’il leur reste de la rage et qu’ils savent l’exprimer. Virevoltant entre longs passages de rock psyché sauce années 70, parfois dotées de montées plus noisy, des riffs de métal – ou nu-métal c’est selon – font leur immersion dans certaines chansons et leur donnent une tournure très énergétique. mehr lesen / lire plus