COURS DE CHINOIS: « Faire aimer chaque caractère, la langue, la culture »

De plus en plus de gens s’intéressent à apprendre une des langues réputées les plus difficiles, le chinois. Reportage sur les premiers pas des participant-e-s à un cours d’été.

Lin Lichuan en train d’expliquer l’origine du caractère « ai », aimer.

« Shang, zhong, xia. » « Shang, zhong, xia ! », répète la classe en choeur – la petite salle du bâtiment principal de l’université résonne des voix d’une douzaine d’élèves. Quand on apprend le chinois, il faut apprendre à prononcer juste dès le début. Certes, on entend encore quelques « chia », alors que le « xia » est plutôt un « hsia », langue collée aux incisives inférieures. Mais l’impression générale est bonne en cette treizième et dernière leçon du cours intensif d’initiation au chinois organisé par l’Association culturelle chinoise (ACCL). mehr lesen / lire plus

MONDIALISATION: Ikea, mon amour

Ikea est une des marques les plus connues dans le monde. Mais alors que Macdo ou Nike sont régulièrement la cible de critiques, le gentil géant suédois semble plus à l’abri. Pourquoi donc ?

Si Ikea, c’est le rêve du consommateur moyen, c’est en même temps celui d’étudiant-e-s en sociologie, voire en marketing, car il leur livre d’excellents sujets pour leurs thèses. Qui peut échapper à l’attrait du catalogue Ikea – cet ouvrage qui hypnotise régulièrement des millions de gens ? Et qui en plus dépasse la diffusion de la Bible…

De même, tout comme le culte catholique, le géant du meuble suédois a réussi à s’introduire dans notre quotidien de façon à ce que nous ne nous posions pas trop de questions à son égard. mehr lesen / lire plus

SPUTNIK: Begleiter der Fifties

Mit der Zeitmaschine zurück zum 4. Oktober 1957: Eine Metallkugel von 84 Kilo wurde vor fünfzig Jahren zum Tagesgespräch in der Luxemburger Presse.

„Romantische Seelen, die am Samstag ihr Rundfunkgerät zum Nachrichtendienst einschalteten, konnten falls sie nachlässig hinhörten, annehmen, das Zirpen einer Grille zu vernehmen. Nun, es handelte sich nicht darum: Vielmehr handelte es sich um die Tonbandaufnahme der von den Abhördiensten aufgefangenen Signale des ersten künstlichen Satelliten, der seit Freitag die Erde umkreist und eine neue Epoche einleitet, welche die sensationellsten Zukunftsromane über Weltraumfahrten und Eroberung des Alls wahrmachen wird.“ So schrieb das „tageblatt“ am Montag, den 7. Oktober, dem ersten Erscheinungstag der Printpresse nach dem Start des Sputnik. mehr lesen / lire plus

WOXX VORPREMIERE: „Die Linke dient heute nur noch als Karikatur“

Mit Fatih Akin sprach die Woxx über seinen preisgekrönten Film „Auf der anderen Seite“, die Bedeutung von Bildungsträgern, das Ende der Linken und über deutsches Bauchgefühl.

Woxx: Sie wurden in Cannes für das beste Drehbuch ausgezeichnet. Der Film ist in drei Episoden untergliedert, mit dem Kuss der beiden lesbischen Darstellerinnen in der Mitte. Dadurch entsteht auch eine recht mechanische Drehbuchkonstruktion. Welche Funktion hat diese Gliederung?

Fatih Akin: Sie ist da, damit der Zuschauer sich orientieren kann. Diese Gliederung gab es im Drehbuch nicht und ich hatte den Film mit meinem Cutter ursprünglich so geschnitten, wie es das Drehbuch vorsah. Als wir mittendrin feststellten, dass es so nicht funktioniert, haben wir es verändert, weil der Zuschauer ohne eine „mechanische Konstruktion“ – wie Sie es genannt haben – eher überfordert ist. mehr lesen / lire plus

MODERNISME: Le paradoxe Prouvé

Mieux que tout autre, Jean Prouvé incarne le dilemme de la création au 20e siècle, entre la fascination de la production industrielle et la recherche de l’expression individuelle. Le Luxembourg fait fi des marques du constructeur renommé au Grand-Duché, en autorisant notamment la destruction du cinéma Marivaux.

Légèreté et audace. Maison du peuple à Clichy, 1935.

Forgeron de métier, d’abord constructeur de meubles, d’entrées de maisons, ensuite d’édifices entiers, Prouvé était fasciné par la production industrielle autant que par les nouveaux matériaux de construction, comme l’acier. Après avoir développé la technique de la tôle pliée, qu’il utilisait pour les meubles, les entrées ou les rampes d’escaliers, il s’intéressait à l’utilisation du béton et de l’acier dans la construction: «Alors qu’on ne construisait que des immeubles dont les murs étaient porteurs, j’ai imaginé des immeubles structurés différemment. mehr lesen / lire plus

KULTURJAHR & GROSSREGION: Nomadische Kulturzone

1977 wurde im belgischen Aubange die Eisenhütte stillgelegt. 30 Jahre später entsteht dort eine Container- Landschaft, in der Kunst und Geschichte des Dreiländerecks Belgien- Frankreich-Luxemburg aufeinandertreffen.

Stillstand und Bewegung: Zwischen den starren Türmen aus Stahl soll es auf einer Industriebrache in Aubange zu dynamischen Prozessen kommen.
(Foto: Uwe Hentschel)

„Der erste Teil endet hier“, sagt Jean-Marie Arquin, bückt sich, um die Tür zu öffnen, um dann wiederum festzustellen, dass der Container noch verschlossen ist. „Oh, der ist ja noch zu“, sagt der Mann mit dem grauen Bart, zieht einen Schlüssel aus der Tasche, sperrt den Container auf und sagt grinsend: „Das schreiben Sie aber nicht!“ Doch da er es offensichtlich nicht ernst meint und dieser plakative Vorgang geradezu danach schreit, als Einleitung missbraucht zu werden, nickt der Autor kurz, notiert es sich und betritt dann hinter dem Bärtigen den großen Stahlbehälter. mehr lesen / lire plus

CINEMATOGRAPHIE: Le carrousel à bobines

Enfin un projet qui sort la culture du ghetto élitiste. Le „Crazy Cinématographe“, un projet de la Cinémathèque, remet le cinéma d’antan à sa place: en plein milieu de la Schueberfouer.

La pluie fine qui tombe sans cesse sur la ville de Luxembourg ne met pas forcément le sourire sur les visages des forains en train de monter leurs manèges. Car, qui aura envie de faire un tour sur le grand huit, s’il en ressort trempé et si en plus la grisaille gâche la vue d’en haut? Par contre, celles et ceux qui ne sont pas amateurs de sensations fortes pourront toujours s’intéresser à ce curieux nouveau manège qui se trouve à l’ombre de la „Wildwasserbahn“. mehr lesen / lire plus

KUNST: Aus einer Laune heraus

„Capricci“, die aktuelle Ausstellung des Casino will alltägliche Dinge auf ungewohnte Weise darstellen. Ergebnis ist eine verspielte, insgesamt eher oberflächliche Umsetzung des Themas.

_______
Capricci
(Möglichkeiten anderer Welten)
noch bis zum 2. September
im Casino Luxemburg

Papierfahnen von Klorollen, die auf rotierenden Ventilatorenblättern stehen, flattern unaufhörlich. Oder: Vertiefungen des hellblau gestrichenen Wandputzes, vom Künstler dunkel ausgemalt, mit einem Bilderrahmen eingefasst und „Hundred Lakes“ genannt.

Die neue Ausstellung im Casino gründet auf der Poesie des Unerwarteten – „Capricci“ lautet ihr Titel. Auch wenn die Entstehung dieses Begriffes nicht ganz geklärt ist, leitet er sich womöglich von capra (Ziege) ab und ist im Sinn von Laune oder Grille gebräuchlich. mehr lesen / lire plus

NETLABEL: Le net en musique et en images

Les labels de musique pullulent. Ce sont surtout les petites structures sur internet qui ont la côte, et il était temps que le Luxembourg s’en dote aussi.

Jeune homme cherche artistes pour partouzes esthétiques et expérimentales: Ralph Zeimet est le fondateur de Schnurstrax, un label pas comme les autres.
(photo: woxx)

Il n’a pas vraiment l’air d’un jeune entrepreneur, même s’il a étudié l’économie. „De toute façon Schnurstrax n’a jamais été un projet qui devait rapporter de l’argent“, explique Ralph Zeimet, le fondateur du label. Et d’attendre le moment où il peut enfin griller une clope tranquillement dans le café où nous nous sommes rencontrés. mehr lesen / lire plus

RUMÄNIEN: „Was ist denn Casa Alba?“

Neptun, die alte Sommerfrische des Ceauçescu-Regimes, erfindet sich neu – als mondänes Luxus-Ressort.

Disco mal anders: An der rumänischen Schwarzmeerküste werden noch immer Hammer und Sichel geschwungen.
(Foto: Tobias Müller)

Die Amüsiermeile der Mächte der Finsternis? Dictator’s paradise? Nein, hier kann es nicht gewesen sein. Niedrige, lang gezogene Gebäude und kleine Ladenzeilen folgen der Straße, die sich entlang der kurzen rumänischen Riviera windet, dazu blinzeln die Fenster von Fastfoodbuden und Schnellrestaurants unaufgeregt in die Sonne. Ein helles Blau schimmert durch die Zweige eines verwildert anmutenden Parks, durch den eine Großfamilie gemächlich zum nahen Strand zieht. Gemäß der Herrenmode dieses Sommers hat der Vater sein T-Shirt aufgerollt und zeigt unbekümmert seine Wampe. mehr lesen / lire plus

EXPOSITION: SOHPIE CALLE: Douleur rédemptrice

Sans trop d’attentes je me suis embarqué dans le „voyage au bout de la douleur“ de Sophie Calle. J’ai été agréablement surpris. Récit d’un parcours subjectif.

Un roman photo nous emmène au coeur de la douleur … et au-delà.
(photo: Raymond Klein)

Une photo sous-exposée d’une gare illuminée, quelque part le long du Transmandchourien. Je lis: “ Les haut-parleurs diffusent des chants révolutionnaires. Des hommes en bleu de travail et casquette. La Chine. Je me souviens, j’avais seize ans et j’étais maoïste.“ Ah bon? Sur mon bloc, je note péniblement: M-A-O-I-S-T-E. Je m’ennuie déjà. Que suis-je venu faire ici?

Volontaire pour un article sur l’exposition „Douleur exquise“ de Sophie Calle, je me retrouve à la Rotonde 1. mehr lesen / lire plus

HIP HOP: Yo, deng Mamm

Z-Town Massiv, De Läb, Uranami – tous des noms auxquels on fera mieux de s’habituer, car c’est officiel: le hip-hop (en) luxemborgeois existe bel et bien.

Rapper en luxo: un vrai défi où tout reste à faire.

„Bien-sûr que tu as besoin d’un ego surdimensionné pour faire cela. Je veux dire, prendre un micro, se poser devant les gens et commencer à faire tes rimes“, raconte n.u.&z.i en remettant sa casquette dans le bon sens. On est dans une cuisine moderne et bourgeoise, quelque part dans le Sud du pays. Et non, il n’y pas de jeunes femmes à poil qui bougent leur cul sur des beats sexy et le truc qu’il tire de sa poche n’est pas un Magnum 45, mais un portable un peu vieux jeu. mehr lesen / lire plus

POLITIQUE CULTURELLE: De Caius Cilnius à Octavie

Alors que le Luxembourg croule sous les événements culturels de tout poil, des voix se font entendre qui veulent réduire les subventions et dynamiser l’économie culturelle.

A commencé une tradition qui mène vers l’impasse: Caius Cilnius Maecenas, le premier mécène.

Le constat est plus qu’évident: des temps moroses guettent et le fait que la cour des comptes vient de dresser un rapport spécial sur les „aides financières allouées par le ministère de la culture“ n’est pas un hasard. Y sont épinglés entre autres des problèmes de coordination entre les différents services responsables des subsides, conventions et autres aides aux acteurs du monde culturel. mehr lesen / lire plus

DRUM N‘ BASS: Pleine force inconnue

Full Force Records est un des labels les plus importants au niveau mondial dans la musique drum n‘ bass. Pourtant, les deux fondateurs ne sont pas prophètes dans leur propre pays.

Chook: DJ et producteur connu … mais pas dans son pays.
(photo: Full Force Recordings)

Ils s’appellent Chook et Matt. Ils sont deux dans cette affaire et en discutant avec eux, on a souvent l’impression d’être en face d’un couple marié depuis longtemps. La musique drum n‘ bass est leur passion commune, et le fait qu’au Luxembourg pas grand monde ne s’intéresse vraiment à ce qu’ils font, les soude l’un à l’autre. mehr lesen / lire plus

THEATRE: „Plusieurs vies“

Mettre en scène un texte antique – et surtout aussi cryptique que les „Métamorphoses“ d’Ovide – est un défi que le metteur en scène Silviu Pucarete a choisi de relever.

Veut faire revivre les textes anciens: le metteur en scène Silviu Pucarete. (photo: woxx)

woxx: Pourquoi avoir choisi un texte aussi reculé que les „Métamorphoses“ d’Ovide?

Silviu Pucarete: J’ai été invité par Claude Frisoni, qui voulait que je fasse un spectacle ici, dans cet espace précisément. Il n’y avait donc rien d’autre que le projet de faire un spectacle pour ce lieu. Puis j’ai proposé plusieurs directions, plusieurs pistes de réflexion – et je me suis dit dès le début que l’idée de chercher un texte serait un mauvais point de départ. mehr lesen / lire plus