Adam Beattie : Butterscotch

Adam Beattie

Tout semblait présager une soirée ratée : le musicien-compositeur arrivait trop tard et sans son accompagnement musical habituel, la petite salle du Konrad n’était qu’à demi remplie, faute aux vacances scolaires, et les premiers rythmes dévoilaient un folk assez traditionnel. Mais Adam Beattie a bien su se tirer d’affaire, et le public, essentiellement féminin, semblait accorder beaucoup d’indulgence au singer-songwriter sympa qui maîtrise aussi bien le synthétiseur que le piano ou la guitare. Si lors des toutes premières chansons, la voix du bel Écossais semblait un peu timide et les mélodies assez classiques, l’ambiance changea dès « Sickle Red Moon ». mehr lesen / lire plus

Canadian voices

After some really inspiring concerts at Konrad‘s, the expectations of yours truly were great. Take for example, just some weeks ago, the sublime mix of angelic voices and grave lyrics of “Deep Dark Woods” coming to us from Canada, but also their perfect harmony of front and back vocals. Or Ben Rogers’ country-rock, spanning from hearty to melancholic tunes, with a frontman surrounded by great musicians and delivering clever and touching texts. But the performance of Whitney Rose this Tuesday was some kind of a disappointment. She also comes from Canada, but that’s where the resemblances end. Hers is a rather classic blend of Texan country, often transgressing the line to flat popular tunes and lyrics, and her slightly stringent voice still ads to this tendency. mehr lesen / lire plus

Gueule de blues : Kid Colling – du baume au cœur

Jeudi soir, cet ancien enfant de chœur converti au blues a fait plus qu’une apparition au bar Liquid, Stadtgrund : pendant plus de deux heures entre blues et rock, le groupe composé de Colling himself, chanteur-guitariste à la gueule singulière, et de trois collègues a livré une performance non seulement musicalement époustouflante, mais pleine de chaleur et de joie.

Votre serviteur, qui n’y connaît rien à la musique, a entendu certains experts autour de lui s’enthousiasmer pour le jeu du bassiste Tom Heck, d’autres pour le joueur d’harmonium Alex Logel ou le drummer Yves Ditsch, voire le jeu de guitare de Kid Colling. mehr lesen / lire plus