Élections communales : Contrastes


Pour notre série sur les élections communales, le woxx propose de faire le tour des communes importantes, mais pas uniquement. Esch-sur-Alzette, la métropole du fer, est la première dans notre viseur.

Marché matinal d’Esch – un mélange de cultures et de classes. (Photo : woxx)

Il suffit d’une petite balade le matin sur la place de l’Hôtel de Ville pour s’en rendre compte : Esch est une ville pleine de contrastes. S’y côtoient pêle-mêle les migrants fraîchement arrivés, ceux qui sont ici depuis des générations, les docteurs et avocats, les frontaliers, des gens qui n’ont sûrement pas fermé un œil la nuit dernière et ceux qui partent pour une journée de travail avec les batteries rechargées à fond. mehr lesen / lire plus

Gemeindewahlen: Im Schatten von 2018

2017 ist Wahljahr – in den 105 Gemeinden des Landes werden im Oktober die Vertretungen gewählt. Worum geht es, wie stellen sich die Parteien auf, und wie gingen nochmal die letzten Gemeindewahlen aus: die woxx wagt einen ersten Überblick.

Die großen Gemeinden – etwa die Hauptstadt – sind auch ein Gradmesser für die Parlamentswahl 2018. (Foto: Wikimedia)

So richtig will Wahlkampfstimmung ja noch nicht aufkommen. Obwohl in weniger als vier Monaten Gemeindewahlen sind, nehmen die Kampagnen dazu nur langsam Fahrt auf. Woran das liegen mag? Wohl an mehrerem: Nicht nur wird den Lokalwahlen traditionell weniger Bedeutung zugemessen als den Parlamentswahlen, auch das in Luxemburg stark ausgeprägte Sommerloch macht es schwierig, noch vor den Ferien voll durchzustarten. mehr lesen / lire plus

Populisme de gauche (2/2)
 : Les « gens » et 
l’« oligarchie »

Partout en Europe, des courants de la gauche radicale se revendiquent du « populisme de gauche » – pour certains avec succès. Un tel populisme est-il possible au Luxembourg ?

Déi Lénk, parti populiste de gauche ? 
Pas vraiment… ou pas encore. (Photo  : Déi Lénk)

Un spectre hante l’Europe : c’est le spectre du populisme. Employé à tort et à travers, le mot « populisme » désigne vaguement une approche politique faisant appel au « peuple » et se caractérisant, selon de nombreuses définitions, par le fait de livrer des « réponses simples » à des « questions complexes ». mehr lesen / lire plus

Populisme de gauche (1/2)
 : Construire le « peuple »


De l’Espagne au Luxembourg, certains courants de la gauche radicale se revendiquent plus ou moins ouvertement du populisme. Qu’est-ce que le populisme de gauche, d’où vient-il et qu’est-il capable de faire ?

À l’origine de l’idée d’un populisme de gauche européen : le « 15M », ou mouvement des « Indignados » en Espagne. (Photo : Fotomovimiento)

« D’Leit staark maachen ». Rendre forts les gens. C’est le nouveau slogan du parti de gauche Déi Lénk, dévoilé lors de son dernier congrès. Accompagnée d’un cœur, la phrase s’inscrit dans une logique qu’on pourrait qualifier de « populiste de gauche ». En faisant référence à une catégorie pas vraiment définie – les « gens », en opposition, par exemple, au « prolétariat » -, le parti reprend une rhétorique qui se répand, depuis quelques années, au sein de la « gauche de la gauche » européenne. mehr lesen / lire plus

Marine Le Pen
 : Peut-elle devenir présidente ?

Marine Le Pen peut-elle remporter l’élection présidentielle ? Improbable mais pas impossible, sous certaines conditions.

La prochaine présidente de la République ? (Photos : © Blandine Le Cain)

Le pire peut arriver. C’est la conclusion qu’il faut tirer de l’élection de Donald Trump, le 8 novembre 2016. Contre toute attente et à l’encontre de ce que prédisaient quasiment tous les sondages, les États-Unis ont choisi le milliardaire vociférant, raciste et misogyne plutôt que la représentante de l’establishment démocrate Hillary Clinton. Même, si, il est vrai, cette dernière a récolté deux millions de voix de plus que son adversaire, Trump a su faire usage des aléas du système électoral américain et devenir le 45e président des États-Unis d’Amérique. mehr lesen / lire plus

Loi sur l’immigration : Le grand écart

Une cinquantaine de manifestants s’étaient retrouvés devant la Chambre des députés. (Photo : Tessie Jakobs)

En même temps qu’elle a créé un « permis de séjour pour investisseur », la Chambre des députés a prolongé la durée de rétention légale pour les enfants.

Une cinquantaine de manifestants s’étaient retrouvés devant la Chambre des députés pour dire leur désaccord avec la réforme de la loi sur l’immigration votée hier. « Non à la rétention d’enfants au Luxembourg », c’était le mot d’ordre du piquet de protestation organisé par le Lëtzebuerger Flüchtlingsrot (LFR). « Eemol bleiwen däerfen = 500.000 Euro », pouvait-on lire sur une banderole déployée par des membres des Jonk Lénk. mehr lesen / lire plus

Fred Keup
: Der Biedermann

Er ist im Zuge der Referendumsdebatten von 2015 zum Gesicht des Nein-Lagers avanciert und will auch in Zukunft eine Rolle in der luxemburgischen Politik spielen: Fred Keup.

Gesicht der Nein-Bewegung, Geografielehrer, Fußballfan: Fred Keup, 1980 geboren, 
ist Vater zweier Kinder und lebt in Mamer. (Foto: woxx)

Da sitzt er also: Fred Keup, Gesicht der „Nein“-Bewegung im Vorfeld des Referendums von Juni 2015, Schreckgespenst der fortschrittlichen Kreise Luxemburgs und, glaubt man seinem Umfeld, Stimme der Nation. Freundlich wirkt er, zurückhaltend, fast sogar ein wenig schüchtern. Sein sorgfältig gegeltes Haar, seine beigefarbene Hose und sein hellblaues Hemd verstärken noch den Eindruck, es mit einem überaus durchschnittlichen Menschen zu tun zu haben. mehr lesen / lire plus

LSAP in der Krise
: Abwarten und verlieren


Die „Eng Posch voller Iddien“-Kampagne sorgt weiterhin für Unruhe in der LSAP. Hört man sich in der Partei um, wird sogar deutlich: die Probleme reichen viel tiefer.

Optimismus sieht anders aus: die LSAP-Führungsriege beim Ceta-Kongress. (Foto: © LSAP)

In der LSAP rumort es. Spätestens seitdem Cátia Gonçalves’ Rücktritt von ihrem Posten als Präsidentin der „Femmes socialistes“ Ende vergangener Woche bekannt wurde, ist klar: in der sozialistischen Partei hängt der Haussegen schief. Wird Gonçalves’ Rücktritt auch explizit mit der misslungenen Kampagne „Eng Posch voller Iddien“ der LSAP-Bezirk Zentrum erklärt, so weist doch der Umgang mit ihm auf tiefgreifendere Probleme hin.

„Solange wir uns intern wegen einer Handtasche streiten, ist uns nicht zu helfen“, kommentierte die Süd-Abgeordnete Claudia Dall’Agnol eine Stellungnahme des „Linkssozialisten“ Armand Drews auf Facebook. mehr lesen / lire plus

Luxleaks
 : Deuxième round


Lundi prochain débutera le procès en appel dans l’affaire Luxleaks. Voulue par deux des trois accusés et par le parquet, cette deuxième confrontation va encore une fois mettre le doigt là où ça fait mal. Une petite piqûre de rappel.

C’est reparti comme en avril : pour le procès en appel, les soutiens aux lanceurs d’alerte vont se mobiliser à nouveau. Rendez-vous lundi à 13 heures sur le parvis de la cité judiciaire. (Photo : woxx)

L’affaire Luxleaks débute en octobre 2010. Antoine Deltour, jeune auditeur sur le départ chez PriceWaterhouseCoopers (PWC) copie – comme c’est l’usage – des documents, surtout des fichiers concernant la formation continue, sur son disque dur. mehr lesen / lire plus

Europe et CETA : Suspense pour un non

La Wallonie cédera-t-elle ? Alors que la société civile mobilise contre le CETA, en haut de la pyramide politique européenne, il n’y a plus que la région belge qui bloque ouvertement son adoption.

Piquet devant le Centre de conférences où avait lieu le Conseil des ministres 
du 18 octobre. (Photo : Raymond Klein)

Piquet devant le Centre de conférences où avait lieu le Conseil des ministres 
du 18 octobre. (Photo : Raymond Klein)

Attendre. C’est l’apanage des journalistes spécialisés en affaires européennes. Attendre la conférence de presse reculée de quart d’heure en quart d’heure, attendre la fin des huis clos qui souvent ne décident rien, attendre l’info ou le tweet qui signale l’aboutissement des négociations… ou leur échec. Tout en restant méfiant. mehr lesen / lire plus

Veto gegen Freihandel!

Eine Protestaktion, die mit einem Teilerfolg endete: „Hop hop hop, CETA stopp“, skandierte man Dienstag früh vor dem Konferenzzentrum; gegen elf Uhr vertagte der Ministerrat die Entscheidung über das Handelsabkommen.

img_5484-1024px

(Fotos: Raymond Klein)

Die Plakate waren neu, doch die Handzettelchen der Demo vom 8. Oktober fanden bei manchen eine zweite Verwendung. Auch bei der Protestaktion am heutigen Dienstag vor dem Europäischen Konferenzzentrum auf Kirchberg wurde die Hymne aus „Les Misérables“ angestimmt: „Do you hear the people sing, sing the song of angry men?“ Etwa 80 AktivistInnen warteten kurz nach acht Uhr das Eintreffen der Politiker zum Handelsministerrat ab. Rote Luftballons und ein gelbes Riesenplakat, von Greenpeace-Kletterern angebracht, sorgten für Buntheit am grauen Herbstmorgen. mehr lesen / lire plus

In letzter Minute: CETA-Vollbremsung?

Am Freitagmorgen bliesen die NGOs zum letzten Gefecht, am Abend gab auch der letzte Veto-befähigte Akteur in Luxemburg auf. Argumente der Gegner, Ergebnisse des Parteirats von Déi Gréng und Ausblick auf die kommenden Tage.

Das CETA-Abkommen darf auf keinen Fall am kommenden Dienstag vom EU-Außenministerrat verabschiedet werden, so lautet die Botschaft der Stop-TTIP-Plattform. Das NGO-Bündnis hatte ein weiteres Mal zu einer Pressekonferenz geladen, um seine Bewertung des Zusatzprotokolls vorzustellen. „Das Abkommen ist als solches schlecht“, bekräftigte Blanche Weber die grundsätzlich ablehnende Haltung der Plattform – CETA sei ein weiterer Schritt in Richtung eines neoliberalen Europas statt eines Europas der Bürgerinnen und Bürger.

mehr lesen / lire plus

Anti-Demo und Pro-Pressekonferenz: Gegen CETA auf der Barrikade

Am Samstag eine erfolgreiche Demo gegen die Freihandelsabkommen, am Montag eine Pressekonferenz dazu. Analyse und Ausblick.

img_5458-1024px

Handzettelchen, damit alle mitsingen können. (Fotos: Raymond Klein)

„Do you hear the people sing, singing the song of angry men …“ Was hat es zu bedeuten, wenn in Luxemburg auf einer globalisierungskritischen Demo ein Protestsong auf Englisch gesungen wird? Der noch dazu eigentlich ein französisches Lied ist, gesungen vom Volkshelden Jean Valjean in der Vertonung des urfranzösischen Stücks „Les misérables“. Ganz klar: Die 4.000 CETA-GegnerInnen, die am vergangenen Samstagmorgen laut singend die Place Clairefontaine überfluteten, sind alles andere als verängstigte NationalistInnen. Im Gegenteil, sie scheinen die Globalisierung verinnerlicht zu haben. mehr lesen / lire plus

PAG Luxembourg-ville : Croissance malsaine

Le PAG ne serait pas un instrument pour définir la croissance, mais un outil pour l’encadrer, nous dit-on. Reste la question : le cadre n’est-il pas devenu un peu trop large ?

Jusqu’au mercredi 20 juillet, les citoyen-ne-s pourront faire (par écrit !) leurs remarques concernant le PAG. D’ici là, les équipes de la ville se tiennent prêtes à expliquer le moindre détail. (Photo : woxx)

Jusqu’au mercredi 20 juillet, les citoyen-ne-s pourront faire (par écrit !) leurs remarques concernant le PAG. D’ici là, les équipes de la ville se tiennent prêtes à expliquer le moindre détail. (Photo : woxx)

La majorité tout comme l’opposition du conseil communal de la Ville de Luxembourg se félicitent de l’énorme travail qui a été fourni pour adapter le plan d’aménagement général (PAG) de la ville à la nouvelle législation en vigueur depuis 2011. mehr lesen / lire plus

Libertés démocratiques
 : Il est urgent de réfléchir

Proportionnés ou non ? Les projets de loi de lutte antiterroriste soulèvent l’indignation autant que la polémique. Une conférence donnée par la Commission consultative des droits de l’homme (CCDH) a tenté d’y voir plus clair.

(Photo : ©flickr_thierryehrmann)

(Photo : ©flickr_thierryehrmann)

On aurait pu croire que cette table ronde mettrait tout le monde d’accord sur les risques des nouvelles lois antiterroristes et sur l’état d’urgence que prévoit le gouvernement. Avec comme intervenants Claude Weber, le président de la Ligue des droits de l’homme, Robert Biever, l’ancien procureur général, l’historien Denis Scuto, le président de la CCDH Gilbert Pregno et enfin le doyen de la faculté de droit Stefan Braum – qui est connu pour ne pas mâcher ses mots -, le public ne s’attendait pas vraiment à la controverse. mehr lesen / lire plus