Cattenom cible terroriste ? Zinquiétez pas !

(Photo : Greenpeace)

Quelles conséquences le gouvernement a-t-il tirées de l’action de Greenpeace ? En pénétrant dans la zone de la piscine d’entreposage de combustibles de Cattenom pour y déclencher un feu d’artifice, l’ONG avait « terroridiculisé » EDF. Une première question parlementaire de Fernand Kartheiser se préoccupe surtout du côté sécuritaire de l’incident, mais la réponse de Xavier Bettel et de Jean Asselborn est plutôt évasive. La réponse renseigne en détail sur la coopération avec la France en matière de sécurité nucléaire, et la présente sous une lumière favorable. La seconde question de Henri Kox et Josée Lorsché, datée du 12 octobre, semble avoir été posée exprès pour que Lydia Mutsch et Carole Dieschbourg puissent renvoyer aux entrevues avec des membres du gouvernement français du 13 octobre. Les ministres livrent aussi des détails sur l’étude ayant inspiré l’action de Greenpeace : tous les réacteurs français et belges sont à la merci d’une attaque terroriste sur leurs piscines. Et oui, on en parlera lors des prochaines réunions bilatérales, ne vous inquiétez pas ! Ces réponses ont été données dans un climat de nonchalance généralisée concernant le nucléaire, symbolisé par l’abandon de Nicolas Hulot des objectifs de fermeture conséquente de centrales. Cet état d’esprit aurait-il aussi contaminé le gouvernement luxembourgeois ?


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.