Climat : à nous de jouer !

Pour sauver le climat, quoi de mieux qu’une petite crise économique ? Ainsi, la chute de la bourse de Shanghai et la perspective d’une baisse du taux de croissance chinois ont conduit au gel de plusieurs projets d’exploitation de nouveaux gisements de pétrole, signale le site d’information RTCC.org. La baisse de la demande en énergie amène comme par magie le désinvestissement réclamé par les ONG luttant contre le réchauffement climatique (woxx 1316). En plus, bien sûr, de réduire la consommation, et donc les émissions de CO2. Hélas, cette baisse a aussi fait descendre le prix du pétrole au niveau le plus bas depuis six ans. Ce qui risque d’affaiblir les incitations économiques à passer aux énergies vertes. Un éventuel plan de relance chinois pourrait par conséquent conduire à renforcer la croissance basée sur des énergies fossiles. On le voit, la « main invisible » du marché fait des siennes. Face à cela, les organisations Attac et 350.org viennent de lancer un appel « pour en finir avec les crimes climatiques ». Signé par de nombreuses personnalités, notamment françaises et anglo-saxonnes, ce texte constate que la capacité des États à faire face à la crise climatique a été affaiblie par « des décennies de libéralisation commerciale et financière ». Et de conclure que les multinationales et les gouvernements n’abandonneront pas aisément les profits qu’ils tirent de la situation actuelle – « nous devons donc les y contraindre ».
http://crimesclimatiquesstop.org


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.