Climat : un meilleur marché est possible !

La réforme du marché européen du carbone (Emission trading scheme, ETS), applicable à partir de 2021, est en train d’être finalisée. Après un projet très timide de la Commission et des propositions plus entreprenantes du Parlement européen, le 28 février, le Conseil des ministres a proposé un compromis. L’ETS, qui doit réduire les émissions de CO2 de l’industrie en faisant monter le prix des « droits à polluer », est en place depuis 2005. Mais il n’a jamais vraiment fonctionné, les droits accordés aux industries étant trop nombreux et leur prix s’étant écroulé. À l’avenir, une partie significative des droits sera affectée à une réserve et dotée d’un prix fixe. Une partie de ces droits de réserve sera même progressivement retirée du marché, ce qui constitue une des avancées du compromis. Un compromis auquel se seraient tout de même opposés neuf pays parmi lesquels la Pologne. Le Luxembourg a voté pour, considérant que le système actuel « ne fonctionne pas » et espérant créer « un système crédible ». Le Climate Action Network qualifie le compromis de « petit pas dans la bonne direction », mais met en garde : « Comparé à ce que nous devrions faire pour arrêter le changement climatique, il s’agit d’une occasion ratée. » Le compromis fera désormais l’objet de négociations avec le Parlement et la Commission.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.