COP23 : bilan et perspectives (2/2) – Katowice nous attend

L’an prochain, l’accord de Paris devra donner ses premiers résultats. Les travaux se sont poursuivis côté finance comme côté amélioration des engagements – mais avec quels résultats ?

En route, vers quel avenir ? Manif à vélo du 4 novembre.
(Wikimedia/GPSLeo/PD)

À Bonn, a-t-on avancé en direction d’une transposition de l’accord de Paris ? Non, si l’on considère les prévisions de montée de température les plus récentes, loin au-dessus des 1,5 ou 2 degrés auxquels les pays se sont engagés (lire la première partie de cet article). Mais d’autres domaines doivent aussi être considérés.

La finance climatique au centre des débats

À Paris, les pays industrialisés s’étaient engagés à apporter une aide financière à la lutte contre les causes et effets du changement climatique dans les pays en voie de développement (PVD). Or, le fameux Green Climate Fund, qui doit mettre à disposition 100 milliards d’euros par an à partir de 2020, n’est toujours « rempli » qu’aux deux cinquièmes. Et encore, c’est selon la méthode de calcul de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), basée sur d’importants effets de levier. L’ONG Oxfam, citée par Euractiv, estime qu’au contraire, on n’en est qu’à moins de 15 milliards.

Sur le fonds d’adaptation, spécialisé dans les projets à petite échelle, les PVD ont obtenu à Bonn des engagements de la part des pays industrialisés (voir l’excellent bilan sur le site Carbon Brief). Reste la question des dommages et intérêts : les pays industrialisés devraient-ils dédommager les PVD, puisque c’est eux qui, historiquement, ont le plus profité des ressources fossiles et ont le plus contribué au réchauffement climatique et donc aux dommages qu’il cause ? Déjà lors de la COP21 à Paris, le sujet était controversé, et les négociations n’ont guère avancé lors de la COP23.

Dites « Talanoa »… et les émissions seront réduites

Côté chiffres, ce n’est pas seulement les dollars additionnels qui comptent. Il faudra également réduire la quantité de CO2 émis par rapport aux engagements pris par les pays en 2015. L’accord de Paris prévoit des négociations en vue d’objectifs plus ambitieux tous les cinq ans, mais seulement à partir de 2023. D’ici là, pour ne pas perdre trop de temps, un « dialogue facilitatif » est prévu (détails voir woxx 1350). À Bonn, sous la présidence des Fidji, on l’a renommé « Talanoa dialogue », un terme désignant l’approche traditionnelle fidjienne de délibérer collectivement – et soulignant la volonté de discuter de manière constructive plutôt que confrontative.

C’est lors de la COP24 à Katowice l’an prochain qu’on pourra voir si cette approche aura suffi à faire bouger la communauté internationale. En attendant, la manière dont les engagements nationaux sont comptabilisés n’est pas bien définie. Sur ce sujet, la COP23 a compilé un document de 179 pages, qui témoigne à la fois du travail accompli… et de l’ampleur des désaccords. Ah, l’enthousiasme de décembre 2015 à Paris n’est plus qu’un lointain souvenir !

C’est ce qu’a dû se dire le président français Emmanuel Macron, qui organise une rencontre baptisée « One Planet Summit » à Paris le 12 décembre, anniversaire de l’aboutissement des négociations d’il y a deux ans. À part le vague souhait de « remobiliser la communauté climatique », les objectifs de l’événement ne sont pas très clairs – le réseau Euractiv parle même d’un « marché de Noël du greenwashing ». Le woxx suivra les discussions autour de ce sommet et les placera dans le contexte des désaccords intraeuropéens sur le sujet.

Correction effectuée : une première version de l’article situait le démarrage du mécanisme de relèvement des ambitions en 2020, alors qu’il n’a lieu qu’en 2023.

Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.