Croix-Rouge : Une refondation de la politique migratoire

Dans une tribune libre, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, l’organisation caritative appelle à un « réveil des consciences ».

(pixabay)

Hier, la Croix-Rouge luxembourgeoise, présidée par la grande-duchesse Maria Teresa, a publié une tribune libre, cosignée par Michel Simonis, directeur général, dans laquelle l’organisation caritative expose « quelques idées simples » pour aborder le phénomène complexe de la migration.

Cette tribune intervient alors que l’Europe est encore sous le choc de l’affaire « Aquarius », ce bateau de réfugiés que l’Italie de Matteo Salvini n’a pas laissé accoster dans un de ses ports. Mais comme le note la Croix-Rouge, « dans tous nos pays, ces questions sont parfois exacerbées par des débats où se confrontent toutes les passions et toutes les postures idéologiques ». L’organisation caritative, tout en soulignant sa mission humanitaire et non politique, forme donc « le vœu que les débats s’apaisent et que les sociétés se rassemblent ».

Parmi les idées de la Croix-Rouge qui pourraient nous approcher de ce but, il y a l’injonction faite aux États de définir leurs politiques migratoires « en fonction de leurs capacités matérielles et sociales d’accueil et d’intégration ». Aussi, s’ils ont le droit de réglementer la présence de personnes migrantes sur leurs territoires, ceci devrait se faire « dans le respect du droit international et de la législation du pays dans lequel ils se trouvent », c’est-à-dire en protégeant les droits et la dignité des individus, « notamment celui de vivre en famille », note l’organisation, quelques heures avant la volte-face du président Trump sur la séparation des enfants de migrants de leur famille.

Le devoir d’accueillir

Selon la Croix-Rouge, « quels que soient la situation et l’avenir administratif des personnes, nous avons le devoir d’accueillir dignement chaque être humain ». De même, « à un accueil inconditionnel et une décision administrative juste doit succéder un parcours d’intégration efficace ».

La tribune libre souligne également que « pour réussir cette intégration, c’est toute la société qui doit se mobiliser » et que « c’est à l’échelle du monde que nous devons faire preuve de créativité sociale et œuvrer sans relâche pour le respect de la dignité humaine, du droit humanitaire international ».

Voilà pourquoi, la Croix-Rouge luxembourgeoise appelle à un « réveil des consciences » et à la « refondation d’une politique migratoire durable et responsable ».

 

Lire le communiqué en entier sur le site de la Croix-Rouge.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.