Droits humains : Osons le courage

C’est avec l’action cycliste « Be brave and bike for your rights », qu’Amnesty a lancé mardi dernier au Luxembourg la campagne mondiale en faveur des défenseurs des droits humains de plus en plus menacés.

À vélo, les militant-e-s ont fait le tour, mardi dernier, des ambassades du Royaume-Uni, de Turquie, de Chine, de Russie et des États-Unis pour y remettre le nouveau rapport. (Photos : Amnesty International Luxembourg)

Amnesty International lance une nouvelle campagne mondiale, « Osons le courage », pour combattre la vague d‘attaques dont sont victimes les hommes et les femmes qui défendent les droits humains. Partout dans le monde, des membres influents de la société civile, des avocats, des journalistes et d’autres défenseurs des droits humains sont victimes de persécutions, de manœuvres d‘intimidation et de violences d‘un niveau sans précédent, a alerté Amnesty International mardi 16 mai lors du lancement de sa nouvelle campagne mondiale demandant l‘arrêt des attaques contre celles et ceux qui ont le courage de combattre l‘injustice.

« Nous assistons actuellement à une attaque frontale du droit même de défendre les droits humains, menée par des gouvernements, des groupes armés, des entreprises et d‘autres détenteurs du pouvoir. Et les premières victimes de cette attaque mondiale sont les défenseurs des droits humains », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d‘Amnesty International.

Mourir pour les droits humains

« Sur tous les continents, du président Vladimir Poutine au président Abdel Fattah al-Sissi en passant par le président Xi Jinping, des dirigeants détruisent chaque jour un peu plus les fondements nécessaires à une société libre, juste et équitable. En leur retirant leur droit de manifester, en les plaçant sous surveillance et en les soumettant à des manœuvres de harcèlement, des menaces et des agressions, ainsi que leur entourage, les gouvernements sont en train d’asphyxier les personnes qui défendent nos droits. »

Dans un nouveau rapport, intitulé « Défenseurs des droits humains menacés. Un espace de plus en plus restreint pour la société civile », rendu public le 16 mai pour accompagner cette nouvelle campagne, Amnesty International détaille les menaces sans précédent auxquelles sont confrontés celles et ceux qui défendent les droits humains. C‘est une activité de plus en plus dangereuse : en 2016, 281 personnes ont été tuées dans le monde pour avoir défendu les droits humains, contre 156 en 2015, selon les informations recueillies par l‘ONG Front Line Defenders.

« Les dirigeants autoritaires qui sont résolus à réprimer les droits humains veulent nous faire croire qu‘ils sont les seuls à se préoccuper de nos intérêts, mais c‘est faux. En réalité, ce sont ceux qui se battent pour nos droits fondamentaux qui défendent nos intérêts – et leur courage les expose à des persécutions. Aujourd‘hui, en 2017, la situation des défenseurs des droits humains a atteint un niveau critique à cause des mesures abusives prises par les États », a déclaré Salil Shetty.

Mobilisation, protection

La combinaison de plusieurs types de mesures – surveillance de masse, recours aux nouvelles technologies, utilisation abusive des lois et répression des manifestations pacifiques – crée un niveau de danger sans précédent pour les défenseurs des droits humains, alerte le rapport d‘Amnesty International.

Compte tenu des menaces sans précédent auxquelles sont confrontés les défenseurs des droits humains, Amnesty International a lancé le 16 mai une nouvelle campagne, « Osons le courage », afin de demander aux États de reconnaître le travail légitime des personnes qui défendent la dignité humaine et l’égalité des droits, ainsi que de garantir leur liberté et leur sécurité.

Amnesty International exige des pays qu‘ils respectent les engagements qu‘ils ont pris lors de l‘adoption en 1998, par les Nations unies, de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l‘homme. Cette déclaration appelle les États à reconnaître le rôle fondamental et la contribution essentielle des hommes et des femmes qui défendent les droits humains et à prendre des mesures efficaces pour les protéger.

Rares sont les pays où il est plus dangereux de faire du vélo en ville que de s’engager en faveur des droits humains.

La campagne mondiale mettra en avant des exemples de cas de personnes qui sont en danger imminent en raison de leurs activités en faveur des droits humains, et fera pression sur les gouvernements et les décideurs pour qu‘ils renforcent les cadres légaux. Amnesty International continuera aussi d‘enquêter sur les attaques visant des militants, et travaillera main dans la main avec les populations locales et les personnes faisant campagne localement afin d‘inciter les gens à agir.

« De Frederick Douglass à Nelson Mandela en passant par Emmeline Pankhurst, Rosa Parks ou Bhimrao Ramji Ambedkar, les exemples ne manquent pas de citoyens ordinaires qui, par le passé, ont refusé le statu quo et se sont battus pour ce qui est juste », a déclaré Salil Shetty. « Ce courage existe toujours aujourd‘hui. Ici et maintenant, des gens comme Malala Yousafzai ou Chelsea Manning prennent d‘énormes risques pour nous. Sans leur courage, notre monde serait moins juste, moins équitable, moins égalitaire. C‘est pourquoi aujourd‘hui nous appelons chacun – et pas seulement les dirigeants mondiaux – à soutenir les défenseurs des droits humains et à protéger celles et ceux qui osent le courage. »

Titres et légendes ajoutés par le woxx.
Sur www.amnesty.lu, vous pouvez accéder à l’intégralité du communiqué et au rapport.

Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.