Dumping social : l’OGBL internationalise

(lc) – Dans une conférence de presse qui n’a pas suscité l’attention de la majorité des médias, l’OGBL a annoncé, vendredi dernier, des actions contre le dumping social – un fléau symptomatique de l’austérité. Pour mieux appréhender le problème, le syndicat luxembourgeois a fait appel à ses collègues de la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), le plus grand syndicat lusitanien, avec lequel il travaille depuis 1992. Ainsi, un bureau de liaison va être installé entre les deux organisations et des réunions d’information vont être tenues au Portugal comme au Luxembourg pour informer les travailleurs migrants sur leurs droits qui ne sont souvent pas respectés. Jean-Luc De Matteis, de l’OGBL, a évoqué des scénarios où des travailleurs détachés ne sont pas payés au tarif du pays dans lequel ils travaillent, et cela dans des conditions souvent insalubres – sans que l’Inspection du travail et des mines (ITM) y trouve grand-chose à redire. Les deux syndicats espèrent que la présidence européenne assurée par le Luxembourg va faire avancer le dossier et ont annoncé une grande conférence syndicale en automne – histoire de mettre un peu de pression.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.