Espagne : à gauche toute ?

mareaDimanche 20 décembre, ce sont les élections législatives en Espagne. Après la Grèce et le Portugal, le troisième pays des PIGS basculera-t-il aussi à gauche ? La jeune formation Podemos (woxx 1334) continuera-t-elle son ascension fulgurante ? Et quel rôle reviendra à l’autre nouvelle formation, Ciudadanos, centriste et libérale ? Si les sondages varient fortement d’un jour à l’autre et d’un média à l’autre, une chose semble déjà sûre : le bipartisme traditionnel, caractérisé par l’alternance entre le Partido Popular, de droite, et le PSOE (Partido Socialista Obrero Español), socialiste, appartiendra au passé après le scrutin de dimanche. En attendant, le Luxembourg a vu naître la succursale luxembourgeoise de « Marea Granate » (« marée grenat »), réseau international destiné à faire entendre la voix de ceux que la crise et le chômage ont poussés à quitter l’Espagne et dont le nom se réfère à la couleur du passeport espagnol. Le collectif, qui dénonce les nombreux obstacles administratifs que rencontrent les Espagnols qui veulent voter depuis l’étranger, appelle à un rassemblement, dimanche, sous le mot d’ordre de « Sin voz ni voto » (« sans voix ni vote »). Rendez-vous devant l’ambassade espagnole, à partir de midi. Et rendez-vous début janvier pour une analyse des résultats du scrutin et du « phénomène Podemos » dans le woxx.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.