Fabriques d’église : le Fonds y est

Vraie réussite ou victoire à la Pyrrhus ? Après le passage à la Chambre des députés cette semaine de la très controversée loi sur les fabriques d’église, les opinions divergent. Tandis que le Tageblatt, redevenu aussi un peu le bon soldat du LSAP, a consacré pas moins de deux unes triomphantes à ce sujet et proclamé qu’avec cette étape « la séparation entre l’État et l’Église est consommée », d’autres restent plus sceptiques. À l’instar des athéistes et agnostiques de l’AHA, qui dans un communiqué félicitent le gouvernement d’un pas dans la bonne direction, mais remarquent que « l’état idéal des choses » n’est pas encore atteint. Et de mentionner entre autres le fait que les richesses de l’Église catholique ne sont pas encore rendues publiques, pour demander la transparence sur ces biens que l’Église se « serait arrogés ». Tant que le « subventionnement » de tous les clubs religieux n’aura pas cessé, une vraie séparation ne sera pas achevée, selon l’AHA. De l’autre côté, le Syfel n’a sûrement pas encore baissé les armes. S’il n’a pas communiqué jusqu’ici sur le vote au Parlement, il est difficile de croire que le syndicat des fabriques d’église ne soit pas en train de peaufiner sa stratégie pour attaquer cette loi en justice.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.