Film « Freightened » – le transport maritime, un lac aux requins

Les importations bon marché, c’est bien… tant qu’on ne se demande pas d’où elles viennent et comment elles arrivent jusque chez nous. Pour en savoir plus, rendez-vous lundi prochain à la Cinémathèque.

MISE A JOUR : Un second film sera montré lundi à 20h30: Trading Paradise, sur le commerce des matières premières, dans le cadre de „Le monde en doc“. Il n’y aura pas de débat à la fin du premier film, mais des boissons et des snacks. Entrée : 3,70 € pour un film, 7 € pour les deux.

Le trailer de « Freightened – The Real Price of Shipping » montre, en succession rapide, des travailleuses asiatiques exploitées, un navire havarié, des marins trimant dur… Le titre du film, « Freightened », est une combinaison de frightened, effrayé, et freight, fret. Les nuisances du transport maritime sont en effet multiples. Quant à l’échelle… 90 pour cent des biens consommés en Occident sont fabriqués au loin et apportés par des navires, explique l’équipe du film.

Le côté glamour est également montré : la bourse, les limousines, les réceptions – le commerce maritime a ses gagnants. Pas étonnant, soit dit en passant, que le Luxembourg se soit doté d’un pavillon maritime, objet d’un dossier du woxx en 2003 déjà. Les dernières images du trailer montrent les vestiges de navires, l’effondrement de la glace polaire et des explosions indéfinies – à la fin, tout le monde sera perdant.

Montrer la réalité d’une économie invisible

« Freightened » essaie de montrer la réalité d’une économie qui reste invisible pour les consommatrices et consommateurs moyens, alors que ses coûts cachés nous affectent toutes et tous. D’après le synopsis, il répond à des questions telles que : « Qui tire les ficelles dans cette économie brassant des milliards de dollars ? Dans quelle mesure l’industrie contrôle-t-elle nos décideurs politiques ? Comment affecte-t-elle l’environnement au-dessus et en-dessous du niveau de la mer ? Et comment vivent les marins modernes ? »

Soirée organisée par Attac Luxembourg, Caritas Luxembourg et SOS Faim dans le cadre du Festival Cinéma du Sud. Le film dure 90 minutes et est montré en VO anglaise avec sous-titres français ; la projection sera suivie d’un débat. Lundi 4 décembre 18h30 à la Cinémathèque, 17, place du Théâtre, Luxembourg.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.