Galerie nationale : ne l’appelez pas ghetto !

Jeudi matin, le ministre d’État Xavier Bettel a remis sa cape de ministre de la Culture pour promouvoir en force son projet de « galerie nationale d’art luxembourgeois », qui devrait occuper l’ancienne Bibliothèque nationale une fois que celle-ci aura emménagé définitivement au Kirchberg. D’abord devant la commission parlementaire, puis devant la presse. Devant les député-e-s, Bettel a dévoilé ses plans en détail : la galerie proprement dite occupera le rez-de-chaussée, le premier étage sera dédié à un centre de documentation, tandis que le deuxième accueillera un projet social pour des jeunes en difficulté, qui sera pris en charge par un porteur externe. Quant aux artistes ciblé-e-s, ils et elles devront répondre au critère d’avoir au moins une fois exposé au pays depuis 1945. Il n’y aura pas d’exposition permanente, et le centre de documentation sera chargé d’établir un « Kënschtlerlexikon », à l’instar de ce qui existe déjà pour les auteurs. L’ouverture est prévue pour 2023 – ce qui laisse encore le temps pour que ce ghetto, comme l’a aussi appelé la députée verte Sam Tanson, tombe aux oubliettes.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.