Guy Ritchie : King Arthur: Legend of the Sword

Ce n’est pas uniquement parce qu’on connaît la fin de l’histoire avant qu’elle ne débute que l’essai de Guy Ritchie de s’approprier la légende arthurienne est un calvaire. Trop long et trop plat : le buddy movie moyenâgeux ne fonctionne tout simplement pas.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.