Isolation thermique d‘habitations : Cash rénovation

Le renforcement des aides pour l’assainissement thermique des habitations est un des derniers projets phare du gouvernement. Une bonne idée, mais imparfaitement réalisée.

(Wikimedia / Lutz Weidner / CC BY-SA 3.0)

Vous habitez une vieille maison mal isolée et avez songé à la rénover ? Découragé par les indications confuses sur des primes prorogées et des certificats complémentaires, désespérant devant la multitude de formulaires à remplir, vous avez peut-être renoncé. Ou alors ce sont les mensualités sur le prêt immoblier qui restreignent votre marge de manœuvre financière. Et vous empêchent d’investir, alors qu’au final, cela vous permettrait d’économiser sur le chauffage. Ne désespérez pas !

Tout cela ira mieux en 2017, c’est ce que promet le gouvernement dans le contexte du vote de plusieurs textes de loi cette semaine à la Chambre. Ainsi, un nouveau « guichet unique des aides relatives au logement » devrait faciliter grandement les démarches administratives. Et côté finances, tout propriétaire pourra bénéficier d’un prêt à taux réduit pouvant aller jusqu’à 100.000 euros. Avec une réglementation particulière pour les ménages modestes, dont le revenu est en dessous d’un certain seuil : s’ils sont propriétaires de leur habitation, ils auront accès à un prêt à taux zéro, au maximum de 50.000 euros.

Moins pour les pauvres !?

L’idée d’aider les propriétaires à contracter des prêts afin d’investir dans l’isolation thermique est assez naturelle, puisque l’argent économisé en frais de chauffage devrait leur permettre de payer les mensualités. Et ce n’est pas une projet nouveau. Mis en avant depuis plus de dix ans par le Mouvement écologique et les Verts, il a été repris par le DP qui l’a baptisé « Klimabank ». Cela a conduit à l’insertion de l’idée dans le programme du gouvernement bleu-rose-vert. Ce dernier y gagne aussi, car l’assainissement thermique entraîne des économies d’énergie qui améliorent aussi son bilan climatique.

Alors, aucune ombre au tableau ? Relevons tout de même que l’avis de la Chambre des fonctionnaires et employés publics montre du doigt le plafond de 50.000 euros pour le prêt à taux zéro. « Ce montant est insuffisant pour couvrir tous les frais d’un assainissement énergétique durable d’un ancien logement », constate cette Chambre professionnelle, et propose des aménagements permettant d’accroître ce montant sans surcharger le budget des ménages modestes concernés. Le Mouvement écologique, dont l’avis a exceptionnellement été inclus dans le dossier parlementaire, plaide la même cause, en avançant d’autres propositions.

Hélas, la coalition gouvernementale n’a retenu aucune de ces idées. Un ménage au bas de l’échelle sociale n’aura probablement pas les moyens d’effectuer un assainissement optimal, mais devra se concentrer sur les aménagements essentiels. Seule consolation, si un tel ménage, après avoir contracté et remboursé un premier prêt à taux zéro, dépasse le seuil de revenu prévu, il a accès à un prêt à taux réduit de 100.000 euros moins la somme déjà empruntée.

Autre mise en garde de la part du Mouvement : le projet du guichet unique souffrirait d’un manque de ressources humaines. « Au lieu de donner lieu à une véritable vague d’assainissements énergétiques, ce goulot d’étranglement bloquera au contraire [tout le monde] », s’inquiète l’ONG. Ce qui produirait « le contraire de ce qui est souhaité : mécontentement de tous les côtés et déconsidération totale pour un paquet à finalité louable ! »


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.