Jean Back : Zalto mortale

1348_Kulturspalte_zaltoPour inaugurer sa nouvelle collection « Kanephora », Kremart a choisi l’auteur confirmé Jean Back, par ailleurs directeur du Centre national de l’audiovisuel, qui signe ce premier volume où trois monologues se succèdent. Le lecteur est ainsi convié à une incursion dans un imaginaire parfois quelque peu tordu et souvent teinté d’humour pince-sans-rire. Qu’on en juge : un épicier sans bras juché sur un tabouret pour se pendre après avoir jeté à terre ses prothèses, un taxidermiste qui rencontre une réfugiée libyenne dans un Monaco évidemment d’opérette, un camionneur en vadrouille à travers l’Europe avec son homard à la recherche de son alter ego… les situations sont pour le moins exceptionnelles. À travers ces monologues, qui peuvent tout aussi bien être lus que joués sur scène, on perçoit une véritable tendresse pour les écorchés de la vie et une réflexion en arrière-plan sur notre modèle de société. Mais rien de lourd ou de pesant : le style est aéré et la langue utilisée pleine de verve. Un petit pas de qualité en plus pour une littérature en langue luxembourgeoise dont la vitalité ne se dément pas, et là aussi une réalisation impeccable pour ce livre relié.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.