La semaine à venir : Mladić, Luxleaks et les violences faites aux femmes

Au début de chaque semaine, le woxx vous présente une sélection d’évènements à venir : que se passera-t-il, qu’est-ce qui deviendra important, quels sont les sujets que nous traiterons ?

Lundi, c’est la Journée mondiale des droits de l’enfant. Le 20 novembre 1959, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté la Déclaration des droits de l’enfant – d’où la date. Au Luxembourg, l’Ombudscomité fir d’Rechter vum Kand (ORK) présentera son rapport annuel. Cette année, le dossier central du rapport sera intitulé « Les droits de l’enfant et les enfants en situation transfrontalière et internationale ».

Mardi se tiendra au Centre de formation et de séminaires (Cefos) à Remich un colloque sur « Les dangers pour le salariat face à la montée des mouvements d’extrême droite en Europe » organisé par les chambres des salariés du Luxembourg, de la Sarre et de Vienne. Parmi les orateurs : le ministre du Travail Nicolas Schmit, le politologue Philippe Poirier et le sociologue allemand Alexander Häusler. Au programme : pas moins de cinq interventions et une discussion ouverte. Rendez-vous à Remich à partir de 9 heures.

Le jugement contre l’ancien commandant en chef de l’armée de la République serbe de Bosnie Ratko Mladić sera – enfin – connu mercredi. Présumé responsable pour le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica, il est accusé de génocide et de crimes contre l’humanité par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. La décision du tribunal sera l’un des sujets du woxx de cette semaine.

Troisième round dans l’affaire Luxleaks : jeudi débutera le procès en cassation. Pour rappel, les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet avaient été condamnés à respectivement 12 mois de prison avec sursis et 1.500 euros d’amende et neuf mois de prison et 1.000 euros d’amende en première instance. Le journaliste Édouard Perrin avait été acquitté. En appel, Deltour avait écopé de six mois avec sursis et de 1.000 euros d’amende, Halet de 1.000 euros d’amende. Le procès en cassation sera la dernière chance de la justice luxembourgeoise pour acquitter les lanceurs d’alerte.

Vendredi, Déi Lénk invite au traditionnel vendredi rouge, cette fois sur « Catalogne, repli identitaire ou envol démocratique ? ». L’orateur ? Antoni Montserrat Moliner, membre fondateur du Centre catalan du Luxembourg et ancien président du Clae. L’évènement, auquel un peu plus de pluralisme n’aurait certainement pas fait de mal, aura lieu au Centre catalan à Luxembourg-ville.

Samedi, c’est la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes. Instaurée par l’ONU en 1999, la journée marque la date de l’assassinat de trois sœurs militantes par le pouvoir en République dominicaine en 1960. Au Luxembourg a lieu à cette occasion l’« Orange Week » pour combattre les violences faites aux femmes.

Dimanche enfin, la photographe et chargée du travail politique et de la sensibilisation auprès de Caritas, Carole Reckinger, tiendra une conférence sur « Migrations globales et exploitation des travailleurs migrants » au Centre de documentation des migrations humaines (CDMH) à Dudelange. La conférence ne se contentera pas de dresser une liste d’exemples de cette exploitation, mais esquissera aussi des débuts de solutions. Le woxx a interviewé Carole Reckinger à deux reprises (en 2016 et en 2017) et publie régulièrement ses photos.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.