L’avenir digital, c’est nous !

Une conférence sur la digitalisation de l’emploi, jeudi prochain, pour aborder le « processus » par le côté des travailleurs et travailleuses.

« Contribuer à façonner l’avenir digital », c’est le nom d’un cycle de conférences de l’OGBL, qui se prépare ainsi à briser l’hégémonie intellectuelle du patronat dans le dossier Rifkin. Jeudi prochain 7 décembre, c’est Christophe Degryse de l’European Trade Union Institute qui évoquera « Les répercussions de la digitalisation sur le travail et l’emploi ».

Le conférencier était déjà venu au Luxembourg en juin 2016 sur invitation de la Chambre des salariés, pour parler notamment des nouveaux modèles d’entreprise comme Airbnb ou Uber. Depuis, les syndicalistes ont pu se convaincre que les patrons et patronnes avaient au moins autant peur qu’eux-mêmes de tout ce qui touche à la sharing economy, redoutée en tant que concurrence déloyale du capitalisme établi. Par contre, le « processus Rifkin », lancé en novembre 2016, a sûrement inspiré de nombreuses questions nouvelles au camp syndical, auxquelles Degryse pourra tenter de répondre.

« Les répercussions de la digitalisation sur le travail et l’emploi », par Christophe Degryse, le jeudi 7 décembre 2017 à 18h30 au 1535° Creative Hub, 115, rue Émile Mark à Differdange.

 

BONUS: Christophe Degryse en vidéo lors d’un événement Eurocadres:


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.