Les hackers hackés

Bildschirmfoto 2015-07-06 um 15.30.45Non contente d’être au service des multinationales quand il s’agit d’accepter en temps record des rulings permettant l’« optimisation » fiscale à grande échelle, l’Administration des contributions directes (ACD) luxembourgeoise semble aussi avoir un grand appétit quand il s’agit de surveiller l’internet. Comme on vient de l’apprendre, l’ACD est apparue sur une liste peu ragoûtante – celle des clients de la firme italienne « Hacking Team », qui vient d’être piratée par des internautes et rebaptisée « Hacked Team » pour l’occasion. Les spécialités de cette firme sont le désencryptage de communications codées et la commercialisation de produits informatiques destinés aux services de renseignement en premier lieu. « Offensive security » est le néologisme inventé par cette joyeuse bande de barbouzes privatisés. Parmi les clients, on retrouve entre autres des experts en droits de l’homme comme les services secrets kazakhs, marocains, saoudiens et ouzbeks. Ce qui ouvre la voie à quelques questions intéressantes : pourquoi l’ACD luxembourgeoise est-elle cliente d’une telle firme ? Et comment justifier la présence d’une administration grand-ducale sur une liste pareille ? Le futur nous le dira, sans doute.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.