L’UE ne pêchera plus au Sahara occidental

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure une bataille juridique qui oppose depuis des années l’Europe aux représentants du peuple sahraoui et aux organisations qui luttent pour son autodétermination. Le territoire sahraoui, à l’exception d’une frange qui ne représente qu’un cinquième de sa surface, est occupé depuis les années 1970 par le Maroc. Le royaume n’a par ailleurs jamais reconnu l’indépendance de ses voisins du sud. Or, en 2006, l’UE a conclu un accord de pêche avec le Maroc qui permettait aux flottes européennes de pêcher le long des côtes marocaines, moyennant rétribution à payer au Maroc. Les textes ne spécifiant pas si les eaux adjacentes aux territoires occupés faisaient également partie de cet accord, un doute juridique subsistait. Il vient d’être levé par la CJUE : l’accord ne s’applique pas à ces eaux. Pour les Sahraouis – qui avaient souhaité l’annulation pure et simple de l’accord –, il s’agit quand même d’une victoire. Nul besoin de réécrire les textes : les bateaux européens n’ont plus le droit de pêcher les poissons qui longent les côtes du Sahara occidental. Comme il s’agit en plus d’eaux très poissonneuses, cela pourrait renforcer la position des Sahraouis : l’Europe veut pêcher dans leurs eaux, elle devra préalablement reconnaître leur État afin de pouvoir conclure un accord en bonne et due forme.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.