Mudam : triés sur le volet

Hier mardi a eu lieu un déjeuner de presse au Musée d’art moderne Grand-Duc Jean, afin de permettre à la nouvelle directrice de faire connaissance avec la presse locale. Le woxx – entre autres – n’était pas invité.

(© Rémi Villaggi)

C’est par des collègues que nous avons appris la nouvelle : Suzanne Cotter, la successeure d’Enrico Lunghi à la tête du Mudam, a invité quelques représentant-e-s de la presse locale pour faire connaissance dans un cadre plus intime. Sauf que cette invitation ne valait pas pour tous les médias. À côté du woxx, le Quotidien et reporter.lu n’ont pas fait partie des « happy few ». Bizarrement, ce sont les médias qui ont, entre autres, rapporté la nouvelle du démontage de la chapelle de Wim Delvoye, comme les rumeurs autour du licenciement programmé, puis avorté, du curateur Clément Minighetti.

Interrogée sur la question, la responsable presse du musée, Julie Jephos, a insisté sur le fait qu’il ne fallait pas prendre cette non-invitation personnellement, qu’il y en aura d’autres et qu’entre-temps, les répudié-e-s sont bien invité-e-s à une conférence de presse ce vendredi. Quoi qu’il en soit, cette façon de procéder pose problème : vouloir trier sur le volet les journalistes auxquels on veut bien accorder du temps est – surtout dans un contexte de crise de communication, que le Mudam vit en ce moment –   exactement la manière de ne pas avancer.

D’un autre côté, comme on a pu en avoir l’écho par nos collègues présent-e-s et leurs articles, nous n’avons pas raté grand-chose. Sur les dossiers brûlants, Cotter a été évasive, préférant évoquer l’avenir et sa vision et déclarant clos les dossiers du passé. Sauf qu’en tant que directrice, elle doit aussi gérer le présent… 


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.