Naomi Kawase : An

1357tipp2Comme les « dorayakis », ces pâtisseries fourrées à la pâte de haricots rouges sucrée, le film se laisse déguster si l’on prend le temps d’y adapter son goût. Plus intimiste, moins internationale, Naomi Kawase signe là une œuvre moins résolument ambitieuse où la grande histoire s’invite certes un peu, mais qui fait surtout la part belle aux relations humaines filmées au plus près. Calme, reposant et émouvant à la fois.

L’évaluation du woxx : XX


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.