Nouveau gouvernement : le Clae envoie ses revendications

Devant le déficit démocratique qui va se creuser encore avant les prochaines élections, le Clae a envoyé un mémorandum au formateur Xavier Bettel.

Partant du constat que le Luxembourg est un pays « atypique », le Clae constate que le « défi majeur est de construire une société qui cherche à réduire les différences entre les citoyens, une société sans discrimination et sans racisme ». De là découlent ses propositions sur les droits politiques qui englobent entre autres les campagnes électorales qui devraient s’adresser à tou-te-s les citoyen-ne-s et non seulement à l’électorat. De plus, le Clae répète sa revendication d’une inscription automatique des étrangères et étrangers sur les listes électorales des élections communales et des européennes dès qu’ils remplissent les conditions légales.

De plus, l’organisation demande un assouplissement supplémentaire de la loi sur la nationalité luxembourgeoise, notamment en ce qui concerne les critères linguistiques. Une réforme du Conseil national des étrangers (CNE) est aussi sur la liste, cela pour des raisons évidentes, car le CNE a fait l’objet de dysfonctionnements par le passé.

Dans le chapitre des droits sociaux, le Clae met l’accent sur l’accès au logement. Il souhaite notamment une « remise à plat de toute la politique d’aide au logement » et demande des « décisions audacieuses » pour permettre d’avancer dans ce dossier.

Concernant les demandeurs/euses d’asile débouté-e-s mais bénéficiant d’un statut de tolérance, leur régularisation devrait être chose faite après trois années passées au grand-duché. De plus, le Clae demande une meilleure ouverture du marché du travail pour les demandeurs d’asile, des mesures promouvant l’égalité des droits entre travailleurs et une lutte plus efficace contre le chômage des jeunes.

Des jeunes qui devront aussi profiter de l’égalité en ce qui concerne l’éducation et les formations continues. Finalement, l’association rappelle aussi au gouvernement en gestation que le projet de loi sur les asbl et les fondations traîne toujours dans les tiroirs et qu’il serait grand temps d’avancer en la matière.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.