Ons Stad : Nouvelle mouture

Après le décès de son coordinateur René Clesse il y a deux ans, la publication de la Ville de Luxembourg était un peu orpheline – un concours d’agences lancé par la capitale devrait faire bouger les lignes.

(www.onsstad.vdl.lu)

Dans la grande mare des publications communales, « Ons Stad » faisait figure d’exception pendant longtemps. Ici, point de mot du bourgmestre à l’intro et pas de concours de m’as-tu-vu dans les pages intérieures. Par contre, le magazine contient des dossiers thématiques fouillés concernant des problématiques touchant à la ville de Luxembourg et au-delà, des rubriques fixes et un gage de qualité textuelle supérieure aux autres publications dans le genre, souvent concoctées par des freelance précaires payés au lance-pierre et peu motivés.

C’était que la formule lancée à partir de 1981 (et restée pratiquement inchangée depuis) par René Clesse était devenue au fil des années un vrai petit laboratoire textuel et une fabrique de beaux reportages servis par des auteurs qui, souvent, étaient des journalistes – même les scribouillards du woxx se trouvent encore dans les archives du site www.onsstad.vdl.lu.

Pourtant, il semble que le moment d’une relance soit venu : la Ville de Luxembourg a publié il y a quelques semaines un « concours d’agences » pour assurer la refonte éditoriale et graphique du magazine. Les agences intéressées avaient jusqu’au 28 mai pour envoyer leurs projets et celles retenues seront invitées à la deuxième étape : munies du cahier de charges, elles devront présenter un projet concret jusqu’à juillet. Finalement, un jury composé du service des relations publiques et de l’équipe de la coordination culturelle évaluera les projets. La décision finale sera prise par le collège des bourgmestre et des échevin-e-s de la Ville de Luxembourg. Connaissant les goûts de cette assemblée, on ne peut que souhaiter aux agences candidates d’y avoir mis leur pourcentage de bling-bling et d’autres contenus intéressant les HNWI.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.