Thomas Vinterberg: It’s all about Love

Vinterberg verunsichert mit seinem Nicht-Dogma-Film :
„It’s all about Love.“ Is it?

Es scheint bei Thomas (W)interberg mit „It’s all about Love“ eine neue Eiszeit heranzunahen.

Wer von „Festen“ (1998) begeistert war, muss noch längst nicht am neuesten Werk des Dänen Thomas Vinterberg Gefallen finden. Wiederum experimentiert er auf neuen Pfaden, auf der Suche nach einem eigenen Stil. Befreit von jeglichen Dogma-Regeln, begibt er sich in das Filmstudio und wendet das hollywoodsche Rezeptbuch der Filmkunst an. Technisch, dramaturgisch und fotografisch stimmt der Film. Vinterberg zeigt, dass er sein Handwerk beherrscht und nicht nur mit der wackligen Videokamera umgehen kann. Und trotzdem lässt der Film so manche ZuschauerIn kalt. mehr lesen / lire plus

Ang Lee: Hu-Hulk

Ist es Shreks großer böser Bruder, eine Kreuzung zwischen King-Kong und Grashüpfer „Flip“ (Biene Maja) – oder was springt da wie ein grüner Flummi von Straße zu Fels und grummelt dabei so zornig? Man muss schon Fan sein, um Ang Lees Hulk-Version, die mit dem Marvel-Original nicht viel gemein hat, wirklich lieben zu können. Aber unterhaltsam ist dieser sinnlose Amoklauf des genmanipulierten Gefühlsknotens allemal.

Im Utopolis

Ines Kurschat mehr lesen / lire plus

Chanson: Josette Kalifa et David Venitucci

Chansons de Léo Ferré et de Jean-Roger Caussimon

(md) – Plus ou moins convenus, plus ou moins laborieux et, souvent, plus ou moins obligés, les „hommages“ à répétition, qui marquent la fin de cette première décennie „sans Léo“, ont aussi l’avantage de favoriser l’émergence de quelques talents authentiques, parmi lesquels Josette Kalifa, accompagnée par David Venitucci à l’accordéon. En quatorze plages, ce flamboyant duo propose un survol réussi du répertoire de l’immense „graine d’anar“ que fut Ferré – et ce, autant par la relecture originale de titres „grand public“ („La vie d’artiste“, „Jolie môme“, …), que par la reprise de chansons souvent méconnues comme „La lune“, „Paris c’est une idée“ ou „Ça t’va“. mehr lesen / lire plus

Champagne: Le Château d’Etoges

(rg) – L’une des toutes premières adresses de demeures de charme en Champagne se trouve un peu en marge des grands vignobles. Si le Château d’Etoges se situe donc dans le patelin du même nom, il n’en demeure pas moins qu’au sud d’Epernay la surface couverte par les vignes devient plus éparse. Ce qui n’enlève rien à l’attrait de ce château construit au 17e siècle, au beau milieu du village, et qui depuis plusieurs générations est aux mains d’une famille „bourgeoise“. Le château est dans cet intéressant état, entre une amorce de délabrement et des efforts réels pour conserver ce patrimoine historique. mehr lesen / lire plus

Handicap en Tour: www.rollitour.org

(gk) – A l’occasion de l'“Année européenne de la Personne handicapée“, „Handicap International“ organise, en partenariat avec les a.s.b.l. „Info-Handicap“ et „Sensibilisation“, un „Tour du Luxembourg en fauteuil roulant“, et ce à partir du 11 septembre 2003. Les informations concernant ce dernier peuvent toutes être trouvées sur Internet, sous l’adresse www.rollitour.org. Vous y trouverez tout le pourquoi du comment du Tour, le parcours prévu, les règles et de textes et photos sur les participant-e-s, actuellement au nombre de quatre: Tran Thi Be („Alors qu’elle était encore enfant, Be fut la seule survivante d’une explosion suite au lancement d’une grenade dans sa maison, mais dut subir une double amputation.“), Elvira Thelemann („Am 14. mehr lesen / lire plus

ÖFFENTLICHER DIENST: Rollenfindung

Knapp ein Jahr vor dem Ende der Legislaturperiode ist die Diskussion um die Rolle des Staates in Luxemburg noch nicht einmal ansatzweise geführt worden.

„Le Gouvernement abordera le problème de la définition du périmètre d’action de l’Etat dans une optique consistant, en dépassement de la discussion sur un plus ou un moins d’Etat, à privilégier une approche destinée à assurer un „mieux d’Etat“. Celle-ci visera à:

– promouvoir un Etat qui est proche de l’usager et qui pour cela doit rester transparent dans son fonctionnement; (…)

– assurer une recherche constante de la qualité dans le fonctionnement de l’Etat et dans le service rendu à la collectivité.“

Wahrlich kein leichter Brocken, den sich die Koalitionäre 1999 als Aufgabe auferlegt hatten. mehr lesen / lire plus

POLLUTION A PETANGE: Que faire contre la SLR?

Au bout d’un procès de deux ans, le match des habitant-e-s de Pétange contre la SLR, qui semblait gagné, a été perdu. Après des années de brouille, la commune et la Biergerinitiativ vont-elles réunir leurs efforts pour limiter les dégats?

Zone verte, zone de m…

Jean Hermes a l’air énervé. Le président de la „Biergerinitiativ Kordall“ est debout, au milieu des citoyen-ne-s venu-e-s assister à la réunion d’information organisée par la commune de Pétange. „Nous avons combattu la SLR pendant 14 ans. Et voilà que la Cour administrative vient de leur donner gain de cause, parce que la commune et le ministère n’ont pas mis tous les éléments sur la table.“ Pol Urbany, qui a plaidé l’affaire contre la Société lorraine de revalorisation (SLR), a beau imputer tout à la cour, Jean-Marie Halsdorf, le bourgmestre, peut multiplier les appels à renouer le dialogue et à oublier le passé, rien n’y fait. mehr lesen / lire plus

ANNY KELLER: Si on est juste, on peut tout faire

Née au Luxembourg,
le 25 septembre 1975, éducatrice graduée (I.E.E.S., Livange), formatrice diplômée de l’Ecole de Cirque de Bruxelles, Anny Keller a échangé les quarante heures de travail contre un mi-temps et la sécurité de la routine contre une camionnette, pour devenir le „Lézard du Cirque“.

Annie Keller: „Quand je raconte que j’ai été à l’école de cirque, on me demande souvent si je dresse des tigres!“ (photo: Christian Mosar)

woxx: Pourquoi as-tu fait cette formation?

Anny Keller: Après avoir eu mon diplôme d’éducatrice graduée, j’ai travaillé une année, mais j’ai décidé de compléter ma formation. Je pensais que le travail d’éducatrice pouvait bien se marier au cirque. mehr lesen / lire plus

Didier Bourdon: 7 ans de mariage

C’est bien connu; après sept années de vie commune, il y a souvent comme un essoufflement dans les couples.
Didier Bourdon a choisi d’approfondir le sujet avec moins de sérieux encore que la presse féminine dans
„7 ans de mariage“.

Contre toute attente elle prendra goût à la plongée sensuelle … Catherine Frot, montrant sa jambe, rehausse le niveau de „7 ans de mariage“ par son jeu irréprochable.

Le film s’ouvre sur le couple que forme Alain (Didier Bourdon) et Audrey (Catherine Frot), en plein sauvetage raté des apparences. Plutôt bourgeois, Alain et Audrey font leur possible pour ne pas s’exaspérer plus que d’ordinaire afin de ne pas perturber leur petite fille de huit ans. mehr lesen / lire plus

David Lean: The Bridge on the River Kwai

Il y a apparemment des gens qui ne connaissent pas encore … Et puis, les cinémas commencent à se mettre à l’heure des remplissages d’écran estivaux. C’est donc là un bon moment pour voir et/ou revoir des classiques, comme „The Bridge on the River Kwai“, pour la réalisation grandiose de David Lean, mais surtout pour l’interprétation exemplaire d’Alec Guinness.

Mardi à 20h30 à la Cinémathèque

Germain Kerschen mehr lesen / lire plus

Pop: Radiohead

Hail to the Thief

(gk) – A la première écoute, cet album laisse perplexe. Il y a de bons morceaux sur „Hail to the Thief“, mais c’est tout de même un amoncellement assez curieux de sonorités diverses et de mélodies curieuses que Radiohead nous a concocté là, vous direz-vous. A la deuxième écoute aussi. Pourtant, curieusement, cela passe et repasse dans votre lecteur CD, jusqu’à ce que vous accrochez définitivement. Et là, tous les titres s’ouvrent soudainement, comme par magie, à l’ouï e, révélant toute leur beauté et leur grande complexité au niveau des arrangements. „Sit down. Stand up“ en est un exemple parfait. mehr lesen / lire plus

Galerie Clairefontaine: Pussies and pills

(nc) – Ein Cocktail aus gewollt provokativer und gesellschaftskritischer Kunst erwartet Sie in der aktuellen Ausstellung „Luxurious“. Diese stellt Kunstwerke vor, die sich auf eine skurrile und freche Art und Weise mit Themen beschäftigen, die heute oftmals noch als Tabus gelten.

So präsentiert sich Robert Meele in seinen Fotos mit seiner Mutter in Travestieposen und Annie Sprinkle liefert eine ganze Reihe schlagfertiger Argumente zu der Frage „why whores are my heroes“. Fabien de Cugnac nähert sich in seinen Werken den Intimbereichen der Frau, welche er in großformatigen Fotos zu abstrakten Bildkompositionen verwandelt.

Nicht ohne Ironie zeigt der Holländer Pépé Smit echte Strumpfhosen – samt Beinhaaren – in seinem Werk „Natur Elle“. mehr lesen / lire plus

Source de distraction: http://grosse.fatigue.free.fr

La photo préférée de l’auteur.

(RK) – „A force de regarder mon nombril en quête d’ailleurs, j’ai décidé il y a quelque temps d’ouvrir mon bavoir au monde entier“, c’est ainsi que s’introduit „Grosse fatigue“, le site des petites frustrations et amertumes quotidiennes. Il s’agit d’une collection de petits textes, soigneusement formulés au jour le jour. Les réflexions de l’auteur ne portent pas sur la politique mais sur des petits riens vus ou vécus. Cela va de „Gagner au loto, j’en ai bien peur …“ jusqu’à la collection „Mes femmes des autres“, en passant par „Je suis Ben Laden“ („ôh ! mehr lesen / lire plus

Chansons: Charles Suberville

(md) – C’est un personnage attachant, d’aucuns préciseront même une „tronche“ ou une „gueule“ du microcosme artistique local, devenu aujourd’hui incontournable: Charles Suberville. Il est de toute l’actualité des dernières semaines: présentation d’un nouveau CD au Centre culturel français le 21 mai, série de concerts privés à la mémoire de Jacques Brel à la Cour grand-ducale, récital impromptu (et remarqué) au théâtre d’Esch le 18 juin, ou émouvante participation à l’hommage rendu à l’historien Marcel Jullian, résistant rescapé du Grund des années sombres, sont autant de points de repère pour évoquer la carrière d’un comédien-chanteur qui, du „Petit conservatoire de Mireille“ des années 60, aux plus récentes productions du TOL, n’aura, aux côtés des plus grands, eu à coeur que de servir „la grande dame de la chanson“, avec respect et talent. mehr lesen / lire plus

Galerie Simoncini: Styles variés

(nc) – Petits formats met en perspective vingt années de travail de la galerie „Editions Simoncini“, en rassemblant les oeuvres d’une trentaine d’artistes, toutes générations confondues. A côté des „habitués“ qui y exposent régulièrement, la galerie a ouvert ses portes à treize nouveaux venus, mettant ainsi en évidence les idées d’ouverture et de continuation.

Dès l’entrée, le „Viator“, une grande figure en bronze de Pavel Jocz, accueille le visiteur. Il est présent à la galerie depuis ses débuts et il fait, dès lors, figure d’accompagnateur fidèle. Si l’exposition se caractérise par une sélection d’oeuvres de styles et de techniques très diverses, l’accrochage réunit, côte à côte, des oeuvres proches d’un point de vue esthétique ou thématique. mehr lesen / lire plus