Pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

La décision de l’exécutif français concernant l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (voir aussi woxx 1458) est tombée : il ne sera pas construit. Une victoire pour les militant-e-s écologistes, les agriculteurs et agricultrices et une partie des habitant-e-s de la région qui, plusieurs décennies durant, se sont opposé-e-s au projet né dans les années 1960. Les terres prévues pour la construction sont occupées depuis 2009 par plusieurs centaines de militant-e-s qui y ont installé une « zone à défendre » (ZAD). Un exemple suivi par des militant-e-s opposé-e-s à d’autres projets de construction à travers la France tels qu’un barrage ou un village de vacances. Le premier ministre français Édouard Philippe, qui a annoncé mercredi l’abandon du projet, a donné jusqu’au printemps aux « zadistes » pour quitter le territoire, faute de quoi ils/elles seront evacué-e-s de force. Mais une solution telle que celle trouvée dans le Larzac dans les années 1980, où les opposant-e-s à un projet de camp militaire avaient obtenu gain de cause et par la suite pu exploiter les terres occupées à travers un bail emphytéotique proposé par l’État, reste une option.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.