Poésie
 : Mots, gestes et sons à foison

La soirée de clôture de la biennale Poema se tiendra ce samedi à la Kulturfabrik et rassemblera bien sûr de nombreux poètes, mais aussi des acteurs, des musiciens et des danseurs. Coup d’œil subjectif sur cet événement poétique aux dimensions hors normes.

1377event_poema

Une nouvelle dimension pour la poésie, à consommer pendant cette soirée assaisonnée de musique ou de danse… (Photo : E. Salquèbre)

Poema, c’est un festival d’envergure qui, tous les deux ans, prend son bâton de pèlerin pour investir la partie francophone de la Grande Région, et qui pousse même jusqu’à Strasbourg ou… Valence. Cette année, depuis janvier, pas loin de 30 lieux ont été visités par une centaine d’intervenants, toutes disciplines confondues, pour un total d’une cinquantaine d’événements. Aux lectures, tables rondes ou performances se sont ajoutées des lectures-dégustations, des balades ou la création avec de jeunes élèves d’une revue poétique destinée aux enfants. Tout un programme distillé au cordeau par la compagnie messine « L’escalier », à l’initiative de cette biennale, et notamment Sandrine Gironde (metteure en scène) et Franck Doyen (écrivain).

Pour la soirée de clôture de ce samedi, les Lorrains ont été rejoints par Serge Basso de la Kulturfabrik, ainsi que Nadedja Perreti et David Giannoni de la Maison de la poésie d’Amay, en province de Liège. Leur objectif ? « Construire ensemble une grande soirée durant laquelle les poésies et les autres arts se croisent et convergent. » L’événement sera donc sous le sigle de la collaboration transfrontalière. Transfrontalière mais aussi multidisciplinaire, puisque des associations pour la plupart inédites se formeront entre poètes, musiciens et danseurs. Au gré de ses pérégrinations dans la douzaine de lieux que la Kulturfabrik mettra à sa disposition, le public pourra composer son menu culturel et faire des découvertes ou entendre des valeurs sûres de la scène locale. Histoire de rassasier aussi la faim de poésie qui ne manquera pas de se manifester devant un tel foisonnement, une librairie itinérante sera ajoutée au désormais traditionnel food truck.

1377event2_Livres

… et ensuite sous forme de livre pour prolonger le plaisir, évidemment. (Photo : Poema)

Les curieux pourront parcourir le site poema.fr pour découvrir le détail de la programmation, impossible à donner exhaustivement ici. Mais les amateurs de poésie qui lisent le woxx y trouveront de vieilles connaissances. Ainsi l’incontournable Lambert Schlechter (woxx 1331) sera-t-il associé avec la fine fleur du slam et hip-hop belge : « Joy Slam », « Volauvent » et « L’ami terrien ». Un partenariat qui promet des étincelles, tant l’écriture du Luxembourgeois se prête aux rythmes d’aujourd’hui. Dans une autre salle, on pourra écouter Antoine Cassar (woxx 1333), dont les talents de performeur prennent leurs racines dans son activisme antifrontières. Il sera épaulé pour l’occasion par la comédienne Sophie Langevin. Toujours parmi les poètes déjà évoqués par notre journal, Tom Nisse (woxx 1361) interprétera ses textes avec un de ses accompagnateurs habituels, le saxophoniste Nicolas Ankoudinoff. Un duo rodé qui fait les beaux jours des lieux alternatifs bruxellois, à découvrir au grand-duché. Et si le poète lorrain Alain Helissen lira seul, Guy Helminger sera lui associé à la danseuse Sylvia Camarda. Une belle occasion de combiner mots et gestes dans une atmosphère festive.

Cette soirée de clôture de la biennale Poema sera donc une grande fête où se mêleront langues, corps et notes. Une sorte d’art poétique total à découvrir toutes affaires cessantes, parce que la poésie, ça n’est pas seulement dans les livres. Et, cerise sur le gâteau, l’entrée sera libre. Que demander de plus ?

À la Kulturfabrik, ce samedi 25 juin 
à partir de 17h. 
Détails complets sur le site poema.fr

Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.