Protection des données : haro sur les travailleurs !

Ni la Chambre des Salariés (CSL), ni l’OGBL sont sur le point de décolérer à propos du projet de loi numéro 7049. Déposé en août de cette année par Xavier Bettel en tant que ministre des Médias et des Télécommunications, il prévoit encore une fois une de ces fameuses « harmonisations » européennes dont le résultat est bien trop souvent un nivellement vers le bas. Cette fois, c’est aux standards en termes de protection des données et de vie privée au travail que la « méchante » Bruxelles s’en prend. Pour se rendre conforme avec un règlement européen qui fait partie de tout un paquet voté sous la présidence luxembourgeoise, le gouvernement veut changer des règles plutôt en faveur des employés jusqu’ici. Curieusement, le projet de loi, déposé en plein « trou d’été », est déjà dans le processus maintenant – le paquet de règlements n’entrera lui en vigueur qu’en 2018. Toujours est-il que d’après ce projet de loi, les entrepreneurs n’auront plus besoin de se faire autoriser un système de vidéosurveillance au travail. Une notification à la CNPD suffira – sauf en ce qui concerne des données plus spécifiques. Malheureusement, même la CNPD se dit d’accord dans son avis, tout comme toutes les autres chambres, à l’exception de la CSL, qui – ironie de l’histoire – réclamait plus de personnel pour le CNPD dans son avis négatif.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.