Quand le CSJ condamne l’arrosoir pré-électoral

Dans la catégorie « Où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir », l’organisation de la jeunesse conservatrice, le CSJ, vient d’entrer en lice pour au moins se classer dans le top 10 des déclarations ahurissantes à venir encore ces prochains mois. Dans un communiqué de presse intitulé « La campagne électorale du gouvernement : Machiavel approuve – mais les citoyens… ? », ils fustigent la politique de l’arrosoir mise en place par le gouvernement (réforme fiscale, réduction du stage dans la fonction publique, gratuité des transports, etc.). S’il est vrai que la multiplication de ces mesures peut être vue comme suspecte, la crédibilité du CSV sur cette question est quasi nulle. Car la tradition de ne pas uniquement promettre monts et merveilles avant les élections, mais de faire des cadeaux électoraux est fortement ancrée dans les traditions luxembourgeoises, donc héritée du CSV – qui a même fait des cadeaux au summum de la crise de 2009. Comble de l’ironie : en énumérant toutes les mesurettes et mises en scène ministérielles, les CSJ reprennent presque point par point une liste déjà faite par Robert Goebbels dans un article au forum du Tageblatt…


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.