Rectificatif

Une erreur assez pénible s’est glissée dans notre édition de la semaine dernière. Plus précisément dans l’article « Charades » sur le passage de la commission Pana. L’avocat d’affaires qui a reçu l’instruction de ne pas se présenter à la commission est bien Alain Steichen – mais il n’est pas conseiller d’État. En fait nous l’avons confondu avec un autre Alain, Kinsch de son nom de famille. Cela ne change en rien la gravité de la procédure du ministère, d’autant plus qu’Alain Steichen est aussi proche du pouvoir : il défend le pays dans l’affaire Fiat, comme l’a rappelé cette semaine le député européen Fabio De Masi lors de son passage au pays.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.