Richtung 22 : la craie du crime

Les Allemands ont la Causa Böhmermann et ses démêlés avec la justice. Et le Luxembourg risque d’avoir son cas limite judiciaire en matière de libre expression avec la Causa Richtung 22. On se souvient : l’année dernière, à la veille de la fête nationale, certains membres du collectif artistique (et d’autres organisations, notamment l’Unel et Jonk Lénk) avaient été surpris par la police grand-ducale sur les marches de la Philharmonie. Ils étaient en train d’y apposer – à la craie – une version satirique de la « Hémecht » pour ridiculiser le tam-tam patriotique qui se résonne dans le pays chaque 23 juin. Non seulement ils ont été rudement pris à partie par les forces de l’ordre, qui les auraient traités de tous les noms, mais maintenant le parquet s’en mêle aussi, inculpant quatre « activistes » selon l’article 526 du Code pénal qui punit la dégradation « d’objets destinés à l’utilité publique ». Une telle inculpation n’étant pas anodine, Richtung 22 flaire le procès politique : une « manœuvre d’intimidation », comme ils le formulent, à l’égard des organisations de jeunesse engagées. Rendez-vous est pris le 23 mai à la Cité judiciaire – les inculpés demandent expressément au public de venir en masse.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.