Secondaire : les profs disent non

Une grève dans l’enseignement secondaire à la rentrée devient de plus en plus probable.

webexclusive_profsVendredi matin, l’intersyndicale constituée par les trois syndicats de professeurs SEW, Féduse et Apess a présenté les résultats du vote concernant la proposition de conciliation (woxx 1318) : un non catégorique.

93,7 pour cent des enseignants ayant voté se sont exprimés contre la proposition de compromis. Seuls 4,2 pour cent ont voté oui, tandis que 2,1 pour cent ont rendu des bulletins blancs ou nuls. 23,4 pour cent du corps enseignant s’est abstenu. La base a donc suivi les recommandations des syndicats, qui s’étaient prononcés contre la proposition de compromis avant le début du vote (woxx 1322).

La non-conciliation devrait donc être signée dans la journée de vendredi et ouvrir la voie à une procédure de médiation. Une fois désigné, le médiateur devra proposer un compromis. Du côté des syndicats, on ne s’attend pas vraiment à ce que le conflit puisse être résolu à travers la médiation.

À moins que Meisch et les syndicats puissent trouver un accord entre-temps, un échec de la médiation rendrait quasi inévitable une grève à la rentrée. Le ministre de l’Éducation Claude Meisch, avait annoncé la semaine passée que, dans le cas d’une grève, le gouvernement saurait « prendre ses responsabilités » (woxx 1323).


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.