Srel: tout baigne!

Pour terminer l’année en beauté et surtout en sécurité posons donc quelques questions parlementaires sur le Srel. C’est ce que se sont probablement dits les députés Laurent Mosar du CSV et Fernand Kartheiser de l’ADR – en d’autres mots, les portes-flingues du tout-sécuritaire des deux partis de droite. Le premier s’est inquiété de la légalité de la nomination de Doris Woltz à la tête du Srel, vu qu’il n’y aurait, selon lui, pas eu d’appel à candidatures. Apparemment Laurent Mosar ne fréquente pas assidûment le site du ministère d’État, car dans sa réponse, Xavier Bettel lui indique qu’annonce il y avait le 17 novembre. Même s’il semble que Bettel puisse voyager dans le temps – l’annonce que Doris Woltz prendrait le poste a été faite par lui fin octobre lors d’un briefing. Mais peu importe. Quant à Kartheiser, il essaie, comme d’habitude, de faire peur et s’inquiète des effectifs et des capacités du Srel. L’ancien agent double se demande aussi si nos barbouzes sont assez arabophones pour comprendre les méchants terroristes. Ici aussi Bettel, ou le fonctionnaire qui a rédigé la réponse en son nom, réussit à calmer le jeu : oui, les effectifs seront augmentés et oui, le Srel dispose de suffisamment de ressources ayant des connaissances en langue arabe. Noël est sauvé.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.