Accueil et intégration
 : Tendre 
la main


Depuis 2015 et l’« été des migrations », c’est la société civile qui assure là où les autorités se sont retirées. En Europe comme au Luxembourg, l’accueil et l’intégration des réfugié-e-s se font grâce à elle.

Tendre la main à ceux et celles qui ont traversé l’enfer pour atteindre l’Europe : en 2015, un élan de solidarité s’est manifesté dans une grande partie des pays européens. (Photo : © EPA)

Même si l’opinion publique n’était pas forcément partout du côté des nouveaux arrivant-e-s et de leurs soutiens, une sorte d’euphorie s’était installée quand, en 2015, les réfugié-e-s arrivaient par centaines de milliers en Europe. mehr lesen / lire plus

Réfugié-e-s
 : « C’est souvent l’humain qui se perd »


Incontournable quand il s’agit d’organiser la médiation entre les réfugié-e-s et la population locale, Frédérique Buck est en train de monter son documentaire « Grand H » pour donner la parole aux acteurs sur le terrain.


Engagée déjà bien en amont de la prétendue « crise des réfugié-é-s » Frédérique Buck est à l’origine des initiatives « Open Home – Oppent Haus », « iamnotarefugee » et a réalisé le documentaire « Grand H ». (Photo : © Sven Becker)

woxx : Comment l’idée de réaliser « Grand H » vous est-elle venue ?


Frédérique Buck : C’est pour répondre à des questions d’ordre moral que je me suis posées dès mon travail sur la campagne de sensibilisation ‘iamnotarefugee.lu’ que j’ai commencé à développer le documentaire. mehr lesen / lire plus

LGBTIQ: Flucht unter 
den Regenbogen

Ob vor Krieg oder Verfolgung – LGBTIQ-Personen müssen oft aus ihrem Heimatland flüchten. Wie sieht ihre Situation in Luxemburg aus?

Queere oder LGBTIQ-Geflüchtete ziehen meistens kein sehr großes mediales Interesse auf sich. Kriegsflüchtlinge dominieren die öffentliche Wahrnehmung, während andere Gründe, aus denen Menschen um Asyl ansuchen, weniger beachtet werden. Allerdings verlangen LGBTIQ-Personen nicht notwendigerweise deshalb Asyl oder subsidiären Schutz, weil sie in ihrem Heimatland wegen ihrer sexuellen Orientierung oder ihrer Identität verfolgt wurden. Vor Krieg und Terror flüchten und zugleich schwul, lesbisch oder trans sein kann ebenso Realität sein.

Wie viele LGBTIQ-Schutzsuchende es in Luxemburg gibt, dazu liegen keine offiziellen Zahlen vor. mehr lesen / lire plus