Tag antisémite : Sortir de la zone de confort

La lenteur à condamner le tag antisémite du 25 juin révèle les difficultés de la société luxembourgeoise à tirer les leçons du passé.

Tendre la main : lors de la Journée européenne du patrimoine juif à Mondorf-les-Bains, le 2 septembre dernier. (Facebook)

Mardi, dans un communiqué à la presse, les associations Comité Auschwitz Luxembourg, Frënn vum Resistenzmuseé, Memoshoah, Témoins de la 2e Génération et le Musée national de la Résistance ont pris position par rapport au tag antisémite découvert sur une affiche du DP, il y a deux semaines, le 25 septembre dernier.

Dans leur prise de position de mardi, les associations de défense de la mémoire voient leur « crainte relative à la persistance de manifestations antisémites confirmée » et alertent sur une nouvelle « stigmatisation de la communauté juive» observée avec une « fréquence inquiétante dans de nombreux pays ». mehr lesen / lire plus

Productivité : Jusqu’ici tout va bien

Le Luxembourg est le roi de l’embauche, mais sa productivité stagne. Faut-il s’en inquiéter ?

Underweysung der Messung, Albrecht Dürer, 1525

L’emploi temporaire constitue une tendance en nette hausse. Le pourcentage des salariés en emploi temporaire a progressé au Luxembourg de 3,1 à 9 % entre 2003 et 2017. De 14,6 à 16 % dans la zone euro. En dix ans, la part des salariés en emploi permanent a chuté tandis que les CDD ont augmenté de 36,2 % à 49,2 %. Et avec eux, le taux de risque de pauvreté au travail.

Pour la Chambre des salariés (CSL) qui a présenté son analyse sectorielle de l’économie, en début de semaine, l’emploi temporaire est une forme d’emploi « insécurisant », qui « n’offre aucune garantie, notamment en termes de durée et de stabilité ». mehr lesen / lire plus

Space mining : le Japon ouvre le chemin

La réussite de la mission Hayabusa 2 pourrait être un premier pas vers la réalisation du space mining – heureusement qu’en hiver dernier le Luxembourg a signé un accord avec l’agence spatiale nippone.

Un modèle de l’Hayabusa 2 – au Jaxa Space Center à Tsukuba. (photo:©woxx)

Ils l’ont donc fait : le faucon pèlerin (Hayabusa en japonais) a fait atterrir avec succès deux robots mobiles « Minerva II-1 » (ou Rover 1A et 1B) sur l’astéroïde Ryugu. Une première après la réussite de l’opération de l’agence spatiale européenne (ESA) lorsqu’elle a réussi à poser sa sonde Philae sur la comète  67P/Tchourioumov-Guérassimenko en 2014. mehr lesen / lire plus

Nicolas Mathieu : Leurs enfants après eux

La jeunesse en Lorraine dans les années 1990 : entre désœuvrement et désindustrialisation, Nicolas Mathieu raconte avec beaucoup de finesse et d’empathie les destins croisés des habitant-e-s d’une vallée perdue, totalement dans l’Est.

Quand on met ensemble les deux notions de « roman français » et « région », on pense plutôt aux côtes bretonnes, à la douceur provençale ou encore à la chaleur méditerranéenne – mais pas forcément à la Lorraine. Et pourtant, avec « Leurs enfants après eux », Nicolas Mathieu réussit le tour de force d’écrire une ode au Rust Belt français. Et cela sans s’apitoyer sur le sort de ses personnages et sans taper sur le système nerveux du lecteur avec la nostalgie du bon temps de l’industrie. mehr lesen / lire plus

Catastrophe de Gênes : merci à la privatisation

L’effondrement d’un pont autoroutier à Gênes hier a coûté la vie à quelque 42 personnes (selon le dernier bilan) – les politiques s’attaquent à Autostrade d’Italia, à qui ils veulent retirer la concession… et au Luxembourg.

(© Wikipedia)

 Ce sont des images tout droit sorties d’un film de catastrophe tourné par Roland Emmerich qui nous sont parvenues de la ville de Gênes hier : un pont d’autoroute écroulé comme s’il était en papier mâché. Malheureusement pour les victimes et leurs familles, ce n’est pas un monstre qui a piétiné leurs proches, mais bel et bien une privatisation à outrance.

Malgré des péages très coûteux, la firme à laquelle appartient une grande partie du réseau autoroutier ne semble pas avoir fait ses devoirs. mehr lesen / lire plus

Logement : Une tendance anticulturelle

La question du logement nous met face à rien de moins que l’identité du Luxembourg et la forme du bien-vivre qu’il veut mettre en avant.

« The Naked City », Guy Debord

Le constat n’est pas nouveau : alors que le Luxembourg affiche une croissance enviable de près de 4 % par an et draine les salariés de toute la Grande Région, le logement abordable y fait cruellement défaut. Et loin de ne concerner qu’une poignée de gens indigents que la caste politique devrait tenir à l’œil, de peur qu’ils ne votent trop à droite, la question du logement touche au cœur même de nos projets de vie, à la manière dont d’abord nous voulons dépenser notre argent, mais aussi à ce qui pour nous, sur un plan intime, a réellement de l’importance. mehr lesen / lire plus

Shelomo Selinger : « J’ai pu faire mon kaddish » (1/2)

Le woxx a rencontré le sculpteur franco-israélien en marge de l’inauguration de son mémorial de la Shoah, dimanche dernier. Première approche – en mots-clés – avant notre portrait Shelomo et « Ruthy » Selinger.

Shelomo Selinger, le 17 juin dernier lors de l’inauguration de son monument aux victimes de la Shoah (SIP)

Luxembourg

« Une ville magnifique que je découvre. Elle est tellement belle que je suis vraiment heureux d’avoir pu contribuer encore un peu à sa beauté à travers ma sculpture, que j’ai eu le privilège de déposer ici. »

Lumière

« Au départ, on m’avait proposé de poser la sculpture sous les arbres. mehr lesen / lire plus

Shoah : L’« hypocrisie » du gouvernement dénoncée

Dans un courrier aux médias, Karin Meyer explique pourquoi elle ne participera pas à la cérémonie d’inauguration du monument à la mémoire des victimes de la Shoah dimanche prochain.

Boycott d’un commerce juif en 1933 en Allemagne (Wikimedia Commons)

« Hypocrisie » du gouvernement qui « courtise » la communauté juive « à quatre mois » des élections législatives : les reproches contenus dans la lettre ouverte de Karin Meyer sont durs. C’est sans doute aussi la première fois qu’un membre de la communauté juive au Luxembourg, à titre personnel, s’attaque de manière aussi directe à un gouvernement et au Premier ministre Xavier Bettel pour dénoncer l’inertie de celui-ci dans le dossier toujours brûlant de la spoliation des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. mehr lesen / lire plus

Réforme de l’examen-concours : le cœur et l’esprit

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Dan Kersch, a présenté les nouvelles modalités de l’examen-concours, applicables à partir du 25 juin.

Pourvoir les postes vacants (wikimedia commons)

Pendant de longues années, pour réussir l’examen-concours d’entrée dans la fonction publique, il fallait apprendre par cœur un fascicule, aussi utile qu’indigeste, sur l’organisation, le fonctionnement et les structures de l’État, puis imbiber son esprit du contenu d’une brochure consacrée à l’histoire et la culture luxembourgeoise – sorte de code bushido du fonctionnaire, ou vision globale sur l’entreprise nationale dans laquelle viendrait s’inscrire son futur poste et qui lui permettrait de mourir tranquille. mehr lesen / lire plus

Étiquette : Ramath Orah, sans nous

La synagogue des Luxembourgeois à New York fête ses 75 ans.

La congrégation Ramath Orah, 550 West 110th Street à Manhattan

Grange rénovée au Wisconsin, Casa Luxemburg à Sibiu : le Luxembourg n’oublie pas ses exilés… catholiques. Quand il en vient à ses concitoyens juifs et à leur sort durant la Seconde Guerre mondiale, le pays est bien moins réactif. Certes un projet de rénovation de la synagogue Ramath Orah à New York serait en cours d’évaluation, et le ministère d’État nous assure qu’il voit « d’un très bon œil » les cérémonies d’anniversaire « puisqu’elles viennent compléter à merveille nos propres commémorations du départ du dernier train de déportation, le 17 juin 1943 », mais à part le consulat, aucun représentant officiel ne sera présent. mehr lesen / lire plus

Urbanisme : Goodbye, Hello

La place de Paris est sans doute l’endroit le plus urbain de Luxembourg. Sa rénovation est l’occasion d’accentuer son identité.

Beaucoup de monde, la semaine passée, à l’anachronique salle des fêtes de l’église du Sacré-Cœur, où Lydie Polfer, bourgmestre de la ville de Luxembourg avait convié les gens du quartier pour une consultation citoyenne en amont de la rénovation de la place de Paris, prête pour accueillir le tramway.

La salle est divisée en deux camps : celui des anciens et celui des nouveaux résidents. Assis au milieu, costard-cravate et dynamiques, Franz Fayot, député socialiste, et son ami Gabriel Boisante, patron du resto-bar « Paname », rendez-vous des jeunes Français employés des cabinets d’audit, des « big4leurs » et autres salariés de la « place ». mehr lesen / lire plus

Erneuerbare Energien: 100 % sind machbar, oder?

Portugal hat im Monat März mehr Strom aus erneuerbaren Quellen gewonnen, als es selbst verbraucht hat, berichtete unter anderem Euractiv.

(Quelle: Wiki Commons)

Claude Turmes reagierte auf die Nachricht mit einem Tweet: „Impressive news from Portugal (…) That shows how ridiculous a 27 % target for 2030 is.“ Der grüne Europaparlamentarier bezieht sich auf die derzeit diskutierte EU-Zielvorgabe für 2030 für den Anteil erneuerbarer Energien am Gesamtverbrauch. Allerdings bezieht sich die „beeindruckende Nachricht“ aus Portugal auf den Elektrizitäts- und nicht den Primärenergieverbrauch. Außerdem wurden die über 100 Prozent grüner Strom nicht immer zu dem Zeitpunkt erzeugt, wo sie gebraucht wurden – und blieben zum Teil ungenutzt, weil es an Speicherkapazitäten und Hochspannungsverbindungen mit anderen Ländern fehlt. mehr lesen / lire plus

Henri Wehenkel : Entre chien et loup

Faire revivre les oublié-e-s de la Seconde Guerre mondiale, ces personnes qui se sont retrouvées dans les engrenages de la collaboration à un moment ou un autre et qui souvent ont dû faire de lourds choix : telle est l’ambition, réussie, du nouveau livre de Henri Wehenkel.

« Notre choix était arbitraire, les résultats seuls comptaient. Notre but était d’explorer la zone de frontière entre résistance et collaboration pour définir les enjeux et non pas faire des statistiques et de compter les Bons et les Méchants en mélangeant les genres et les statistiques. La méthode utilisée était celle du pêcheur à la ligne qui jette son hameçon là où il soupçonne la présence de poissons », explique l’auteur dans l’introduction de son livre. mehr lesen / lire plus

One Planet Summit et finance verte : Tu ne pécheras plus !

Bidon, le sommet climatique d’Emmanuel Macron ? Aux promesses un peu creuses des élites s’opposent les critiques parfois constructives de la société civile.

Une finance 100 % verte ? La recommandation des extraterrestres lors de la COP21 garde toute sa valeur deux ans plus tard. (Photo : Raymond Klein)

Paris, décembre 2017. « Un mouvement naît, et tournera cette crise dans une transition juste, appelant à ne pas céder un euro de plus aux énergies du passé. » Ce constat, cité par la revue Politis, est le résultat d’une journée de discussions entre des acteurs de la lutte contre le changement climatique venus du monde entier. mehr lesen / lire plus

Présidence de l’Eurogroupe : It’s no, Mr Gramegna!

Pour la première fois dans son existence, la présidence de l’Eurogroupe ira à un représentant d’un pays du sud de l’Union, apparenté socialiste de surcroît.

Mario Centeno a le potentiel de tourner la page de l’austérité dans la zone euro. (©Wikimedia)

Le soutien inconditionnel de Xavier Bettel n’aura rien changé. Le conseil des 19 ministres des Finances de la zone euro a décidé hier d’attribuer la présidence de l’Eurogroupe à Mario Centeno, l’actuel ministre des Finances portugais. On aurait pu s’en douter : déjà lors de la visite d’État au Japon la semaine dernière, Pierre Gramegna avait obstinément refusé de répondre aux questions concernant son éventuelle candidature à ce poste. mehr lesen / lire plus