La parité et les paradoxes

(dv) – Le Conseil national des femmes du Luxembourg (CNFL) n’a pas attendu longtemps pour fournir une première analyse de la représentation des femmes à la Chambre des député-e-s renouvelée ce dimanche. Le CNFL ne peut cacher sa déception : la part des femmes directement élues est même en recul par rapport aux élections précédentes (14 cette année contre 15 en 2009). Ce taux peut évidemment encore changer une fois le gouvernement constitué et les « rochades » personnelles mises en branle. Il est toutefois intéressant de constater que le DP est le parti duquel ont été élues (en pourcentage) le plus de femmes, alors qu’il est un des seuls à refuser toute forme de réglementation de quotas. mehr lesen / lire plus

Swift und Merkel: NSA übernimmt sich

(lm) – Wie viel die
schwarz-rot-goldene Halskette der Bundeskanzlerin gekostet hat und was
sie ihrem Mann zu Weihnachten schenkt, wissen die US-Geheimdienste ganz
genau, dem Swift-Abkommen sei Dank. Doch dass die NSA –
Telefonüberwachung sei Dank – auch noch herausfinden kann, ob Angela
Merkels Ehemann einen Kosenamen hat und welchen, scheint zu weit zu
gehen. Die Kanzlerin unterhielt sich am Mittwoch darüber mit Barack
Obama und machte das öffentlich. Dies zeige, dass sie „im Mark
erschüttert“ sei, so der CDU-Politiker Wolfgang Bosbach im
Deutschlandfunk. Weil es bei dieser Bespitzelung wohl nicht nur um
Halsketten und Kosenamen ging, dürften die politischen Folgen gravierend
sein. mehr lesen / lire plus

Lunghi en péril ?

(lc) – La nouvelle est inquiétante : le
renouvellement du mandat d’Enrico Lunghi à la tête du Mudam serait-elle
en péril ? Apparemment, une moitié du conseil d’administration ne
serait pas satisfaite du fait que le Mudam n’expose pas assez d’art
moderne, et ferait trop dans l’art contemporain. C’est à se demander si
ces personnes sont bien au courant du type d’institution où elles
siègent. Car le Mudam a toujours été un musée d’art contemporain. Il
suffit d’aller voir sur le site. De plus, si en Grande Région vous
voulez voir de l’art moderne, il suffit de prendre le prochain TER
direction Metz et d’aller au Centre Pompidou – un musée qui fait aussi
dans le moderne, mais qui au contraire du Mudam en a les ressources. mehr lesen / lire plus

Mauvaise foi ?

(dv) – La probabilité d’une coalition à trois laisse au moins espérer une organisation : la FNCTTFEL. Dans un article paru dans le « Signal », l’organe du syndicat, la direction de ce dernier espère qu’avec le départ probable du bourgmestre Xavier Bettel et de son premier échevin François Bausch, pour raisons gouvernementales, les chauffeurs de bus de la Ville de Luxembourg pourront jouir d’une nouvelle politique. Le syndicat n’a en effet pas du tout apprécié le sondage que la Ville avait commandé auprès de l’institut TNS et portant sur la qualité du service. Si ce dernier affirme que les citoyens se disent satisfaits du service, il souligne des manques concernant la « sympathie » du personnel, le style de conduite et la communication des informations. mehr lesen / lire plus

KPL – Stagnation?

(avt) – Die Zeiten der Arbed sind vorbei: Lang lebe
die Arbed! Mit ihrer klaren politischen Programmatik hätte man die KPL
mit ihrem enfant terrible Ali Ruckert gern in der Chambre gesehen,
stattdessen erreichte sie 1,64% und bewegt sich damit entgegen ihrem
Wahlergebnis von 2009 (1,47 %) weder vor, noch zurück. Zwar ist sie im
Süden mit 2,4% noch immer wesentlich stärker als im Rest des Landes, wo
sie im Durchschnitt 0,8% der Stimmen bekam, hier zieht wohl noch immer
ihr radikaler Verstaatlichungs-Diskurs der Stahlindustrie. „Arbeit und
soziale Absicherung für jeden“ – das ist eine Traumforderung, der nicht
allzu viele WählerInnen Glauben geschenkt haben dürften. mehr lesen / lire plus

Le monde merveilleux de Xavier

« Si j’étais président de la République… », devait déjà écouter Xavier Bettel dans sa tendre jeunesse. Il ne sera certes jamais président de la République française (quoique…), mais tout de même premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg. Mettra-t-il, comme le chantait Gérard Lenormand, Picsou aux Finances, Zorro à la Justice ou Tarzan à l’Ecologie ? Certainement pas. Car il ne sont pas luxembourgeois. Il faudra chercher dans le personnel local. Mais nous avons déjà notre petite idée. Il est évident que Pierre Dillenburg héritera du portefeuille de la Décoration et du Bon Goût : plus une administration sans orgie de velours, de marbre en toc, ni de statue d’esclave habillé d’une peau de léopard. mehr lesen / lire plus