JUNCKER-KOMMISSION: Europäische Groko hält zu ihrem Präsidenten

Luxleaks bescherte Jean-Claude Juncker einen fulminanten Fehlstart als EU-Kommissionspräsident, seine Glaubwürdigkeit nahm schweren Schaden. Auf der politischen Bühne hat der geschwächte Christdemokrat jedoch nur wenig zu befürchten. Denn in Brüssel formierte sich eine breite Große Koalition, wie sie Junckers Vorgänger José Manuel Barroso nicht im Rücken hatte.

Der neue Kommissionspräsident Jean-Claude Juncker hatte dank Luxleaks keine optimale Startbedingungen. Noch ist die Sache für ihn nicht überstanden. (Foto: EPP)

Seine beiden ersten Auftritte als Kommissionspräsident hätten unterschiedlicher nicht sein können. Als am Mittwoch, dem 5. November, Jean-Claude Juncker nach Abschluss der ersten Sitzung des Collège seiner 27 Kommissare vor der Presse erschien, schien er an öffentliche Auftritte früherer Zeiten anknüpfen zu können. mehr lesen / lire plus

BELGIEN: Ernsthaft wütend

Die jüngsten Sozialproteste in Belgien gelten als die größten seit 50 Jahren. Was macht sie besonders, welches ist der Stand der Dinge – und wie soll es weitergehen? Befunde einer Tour entlang der Streikposten.

„Die Roten“: Streikposten der sozialistischen Gewerkschaft Fédération Générale du Travail de Belgique bei Louvain. (Foto: Tobias Müller)

Belgien streikt. Seit einem Monat. Belgien streikt, wieder einmal. Man weiß, dass die Gewerkschaften hier kämpferischer sind als in den Niederlanden, in Luxemburg oder Deutschland. Und dazu wesentlich breiter in der Gesellschaft verankert als etwa in Frankreich. Rund 55 Prozent sind Mitglieder eines der drei Gewerkschaftsverbände, der christlichen „Grünen?, der sozialistischen „Roten? mehr lesen / lire plus

AMERICAN DREAM: Zeit des Erwachens

Der Journalist George Packer hat mit „Die Abwicklung“ ein beeindruckendes und mitreißendes Kaleidoskop der amerikanischen Gesellschaft geschrieben. Es ist ein Portrait des Niedergangs.

Als George Packers Buch „Die Abwicklung. Eine innere Geschichte des neuen Amerika“ vor einigen Monaten auf Deutsch erschien, war Skepsis angebracht. Ein Buch über die Identitätskrise und den Niedergang der Vereinigten Staaten anhand einiger Portraits zu schildern – ein gewagtes Unterfangen. Eine Ansammlung von Biopics, dazu auch noch von berühmten Persönlichkeiten wie Ex-General und Ex-Außenminister Colin Powell, dem Rapper Jay-Z und der Fernseh-ikone Oprah Winfrey, also vom Einzelnen auf das Gesamte zu schließen, konnte kaum gelingen. Der Hype um das mit dem National Book Award ausgezeichnete Buch war verdächtig groß, das Versprechen gewaltig. mehr lesen / lire plus

FAMILIENBANDE: Wille zur Versöhnung

Opa war ein Nazi: Eine Enkelgeneration in Deutschland bekundet mit TV-Serien wie „Unsere Mütter, unsere Väter“, dass diese Feststellung überaus schillernde Seiten hat. Auch Per Leos Roman „Flut und Boden“ dokumentiert, wie kokett die neueste Wendung des deutschen Geschichts- und Selbstbewusstseins mit dem Erbe der Volksgemeinschaft spielt.

Im Frühjahr war Per Leos Debütroman „Flut und Boden“ für den Leipziger Buchpreis nominiert, obwohl das Werk mit einem von der Kritik längst als „Running Gag“ verspotteten Topos der deutschen Gegenwartsliteratur beginnt: Beim Ausräumen der Familienvilla findet der Enkel im Bücherregal des verstorbenen Großvaters einen Stapel nationalsozialistischer Weltanschauungsliteratur. Doch was Leo aus dieser „Standardsituation“ mache, lobte Ijoma Mangold, Literaturchef der Wochenzeitung „Die Zeit“, sei „klug, temperamentvoll und vor allem: erkenntnisstiftend“. mehr lesen / lire plus

ZHANG YIMOU: Retour aux sources

Avec « Coming Home », Zhang Yimou renoue avec les films intimistes de ses débuts, après une décennie plutôt consacrée à la réalisation de films à grand spectacle. Dans le rôle principal, inévitablement, son actrice fétiche Gong Li.

Quel que soit le film, Gong Li a toujours de l’abattage. Comment pourrait-elle décevoir ?

Gong Li et Zhang Yimou. Un couple mythique, dont les films, dès « Le sorgho rouge » en 1987, ont incarné le renouveau du cinéma chinois et collectionné les prix dans les plus grands festivals. Impossible pour le cinéphile de faire l’impasse sur un nouveau long métrage les réunissant, même si la dernière collaboration des deux artistes divorcés depuis 1995, « La Cité interdite » (2006), avait pu laisser un goût d’inachevé tellement la beauté – tant de l’actrice principale que des images flamboyantes – y étincelait de yuans à profusion. mehr lesen / lire plus

MALEREI: Eine Mutige

Eine Schau in der Kapelle der Abtei Neumünster und ein Kalender ehren die Resistenzlerin Lily Unden und ihr künstlerisches Werk.

„Eine Ausstellung über Lily Unden liegt mir schon seit Jahren am Herzen, und ich bin sehr froh, dass es nun soweit ist und wir an diese wunderbare Persönlichkeit erinnern können“, sagt die Historikerin Kathrin Meß, während sie durch die Ausstellung in der Kapelle der Abtei Neumünster führt. Es ist mittlerweile ihre vierte Ausstellung über Luxemburger Resistenzlerinnen, die hier gezeigt wird. Unden war die erste Luxemburgerin, die Meß bei ihrer jarelangen Forschung über Luxemburger Frauen in zahlreichen Zeitzeugendokumenten begegnet ist. Da ihr auffiel, dass Unden fast immer nur als Blumenmalerin wahrgenommen wurde, wollte sie ihr Werk in seiner Vielseitigkeit zeigen. mehr lesen / lire plus

INSTALLATIONS: Women to Go

La nouvelle galerie Krome à Luxembourg démarre sur les chapeaux de roues avec une série d’expositions appelées « In Dialogue ». Pour la première édition, les artistes Mathilde ter Heijne et Marina Abramovic se sont prêtées à l’exercice.

Femme presque invisible : «The Invisible Hero » de 2005.

Quand une des représentantes les plus importantes de l’art corporel rencontre une artiste vidéaste et multicartes engagée, on s’attend à du spectaculaire. Pourtant, l’exposition « Mathilde ter Heijne in Dialogue with Marina Abramovic » fait une impression plutôt discrète à première vue.

La grande salle du rez-de-chaussée de la galerie Krome – anciennement Beaumont – comporte ainsi une installation de ter Heijne datant de 2005. mehr lesen / lire plus

PARTICIPATION POLITIQUE: L’égalité à petits pas

D’un coup d’éclat, la Révolution française imposa le principe de l’égalité des individus devant la loi. Mais l’accès au droit de vote ne s’est approché que lentement de ce noble objectif.

La marche des femmes sur Versailles en 1789.

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, ce petit bout de phrase n’a causé que des embarras. La Révolution française, qui s’y référait, était l’expression du renversement radical de la société inégalitaire de l’Ancien régime ; elle établit un nouveau consensus sur la déchéance de la monarchie, l’abolition du système des trois ordres – noblesse, clergé, bourgeoisie – et la suppression des privilèges en matière d’impôts. mehr lesen / lire plus

DROIT DE VOTE: Lëtzebuerg de Lëtzebuerger

Voter : un privilège ou une corvée ? Les lents progrès de l’extension du droit de vote à toutes les personnes résidentes font pencher pour le privilège – alors que le désintérêt pour la démocratie parlementaire n’a jamais été si grand.

Autocollant de l‘Asti lancé lors de la campagne pour le droit de vote communal, en 1981.

Au fil des deux derniers siècles, le droit de vote a été vécu comme un privilège accordé d’abord seulement aux riches, puis aux autochtones. Et ceux et celles qui, après de longs combats, entraient dans le cercle des privilégié-e-s, ne le voyaient pas nécessairement d’un autre oeil. mehr lesen / lire plus

1989-2014 FIN DE L’HISTOIRE 1/2: Harmonie forever ?

Ni luttes entre idéologies, ni guerres entre nations. C’est ce dont on pouvait rêver en 1989, et c’est ce qui fut théorisé et mis au service de l’idéologie libérale. Dans la décennie et demie suivant la fin de la guerre froide, l’argumentation avait de quoi séduire.

La fin de l’histoire au bout du fusil. La bataille d’Iéna (14 octobre 1806) marque le triomphe des idéaux de la Révolution française sur l’ordre ancien. Depuis ce jour-là, tout baigne. (Photo : Johann Moritz Rugendas / PD)

La fin de l’histoire fut annoncée pendant l’été 1989, dans un article du philosophe Francis Fukuyama paru dans la revue étatsunienne « The National Interest ». mehr lesen / lire plus

ART DRAMATIQUE ALTERNATIF: Trois, deux, un… impro !

Moins médiatique que son grand frère l’art dramatique, le théâtre d’improvisation a pourtant fait son trou au grand-duché. Le woxx s’est plongé au coeur d’un genre qui, au fil du temps, a su trouver son public.

Les Improtozaures donnent tout sur scène. (Photo : Ligue d’improvisation luxembourgeoise)

« Improvisation comparée ayant pour titre : `A l’envers‘ ; nombre de joueurs : illimité ; catégorie : libre ; durée de l’improvisation : quatre minutes ! » De part et d’autre de la scène entourée d’une balustrade, les deux équipes se concertent pendant vingt secondes : c’est le « caucus », unique occasion de se mettre d’accord sur ce qu’elles s’apprêtent à jouer. Un sifflet les interrompt. mehr lesen / lire plus

VIDEO-KUNST: Luftnummer

Mit „s’inventer autrement“ präsentiert das Mudam eine aufwendige Schau der französischen Installationskünstlerin Sylvie Blocher. In ihrem Werk hinterfragt Blocher rassistische Klischees und Genderkonstrukte. Eine sehenswerte Ausstellung, die nur einen Haken hat …

Perspektivenwechsel:
Ein Teilnehmer von
Dreams Have a Language (Foto: Rémi Villaggi)

Die Vernissage der Ausstellung „s’inventer autrement“ war ein Stelldichein der Luxemburger Polit-Prominenz. Selbst der Premier ließ sich blicken und zeigte sich entzückt. Zu Recht, denn die hier gezeigte Videokunst, in deren Mittelpunkt immer der Mensch steht, ist vielschichtig und emanzipativ, hinterfragt Blocher doch in ihren Arbeiten die Wahrnehmung vorherrschender Geschlechterkonstruktionen, rassistischer Klischees und nationaler Geschichtsnarrative. Vor allem ihre in zahlreichen Ländern entstandenen „Living Pictures“, Video-Serien, an denen Außenstehende mitwirkten, sind eindrucksvoll. mehr lesen / lire plus

Eau du robinet et cacahuètes

Acteur culturel multicartes depuis des décennies, Robert Garcia connaît les aléas et les enjeux de la politique culturelle. Dans cet entretien avec le woxx, il exprime avant tout son immense ras-le-bol dû aux décideurs politiques du moment.

Clap de fin: Robert Garcia – Roga pour les intimes – a façonné le paysage culturel luxembourgeois depuis des décennies. Pourtant, le coordinateur de l’année culturelle 2007 et actuel patron du Carré Rotondes se prononce de façon plutôt amère sur la manière dont la politique luxembourgeoise perçoit la culture. (Photo : woxx)

POLITIQUE CULTURELLE

woxx : Quelle a été votre influence lors de l’écriture du chapitre dédié à la culture dans le programme de la coalition bleu-rouge-vert ? mehr lesen / lire plus

Ardentes ondines de l’Alzette

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous cheminons à travers les caresses de l’eau qui dort
serpentons d’un gave lorrain en vallons pentus
berçons les hameçons de pêcheurs lyriques
longeons prés et clairières avant de rejoindre au couchant
les moulins fantômes de la capitale endormie
frôlant de nos membres immatériels et pourtant graciles
le héron cendré solitaire du pont des Bons-Malades

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous sifflons dans les roseaux de la campagne endormie
claironnons à qui veut l’entendre notre ostensible mélopée
déclamons des vers libres et des strophes muettes
soupirons lorsque nous entrons en Sûre
dans un patois que nous seules pouvons entendre
balayant de nos essors factices et pourtant vertigineux
les reflets d’un pont rouge du sang des suicidés

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous rêvons de la pureté virginale de notre lit
songeons sans ambages aux ballons perdus dans nos flots
échafaudons les projets d’écoulement les plus extraordinaires
dressons l’inventaire de notre court royaume
où jadis officiaient maints artisans désormais caducs
berçant de nos sucs chimériques et pourtant nourrissants
un jardin potager où trône Mélusine

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous crachons les gouttelettes de la fureur
exhalons les parfums capiteux de l’abondance aqueuse
surgissons à l’improviste au détour d’un orage
recouvrons en un instant la prétention des hommes
aveuglés par notre feinte bonhomie
expulsant nos ires idylliques et pourtant ravageuses
puis à pas feutrés retirant le fruit de notre déchaînement

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous craignons les miasmes qui nous sont donnés en présents
redoutons vos traîtresses accolades
détournons notre ruissellement du voisinage de votre espèce
fuyons crânement tant que nous le pouvons
avec l’agilité des créatures qui savent leur faiblesse
déployant nos ailes invisibles et pourtant puissantes
pour bannir ce destin qui nous menace inexorablement


Voir la page complète : 1299_1300p9.pdf mehr lesen / lire plus

MIGRATION: « Ne vous faites pas d’illusions »

Ceci est l’histoire d’un jeune demandeur d’asile de Serbie et de sa famille. Si le récit est fictif, il est basé sur une histoire vraie. Une histoire qui se répète tous les ans, au Luxembourg.

Difficile de reconstruire une vie sur les ruines… village du Kosovo après la guerre. (Photo : Chris-Havard Berge/Flickr)

Ça y est. Belgrade. Les policiers qui nous ont accompagnés nous serrent la main. L’un d’entre eux, le plus âgé et probablement leur chef, me regarde dans les yeux et dit : « Bon courage. » Ils se retournent et partent. Nous sommes à 1.500 kilomètres du Luxembourg et à 300 kilomètres de notre ville d’origine, Novi Pazar. mehr lesen / lire plus

THÉÂTRE: Un Claudel amoral

Le Théâtre du Centaure continuera en janvier son exploration de l’amour et de la sexualité, à l’honneur cette saison, avec « Partage de midi ».

La grande scène du cimetière embrasera les coeurs : Myriam Muller (Ysé) et Serge Wolf (Mesa). (Photo : Antoine Colla / Théâtre du Centaure)

Nous en sommes en 1901. Paul Claudel, dont la foi vient d’être malmenée par le refus des bénédictins de Ligugé d’accepter son entrée dans les ordres, embarque sur le paquebot Ernest-Simons pour rejoindre la Chine et y retrouver son poste de vice-consul de France. A bord, il rencontre Rosalie Vetch. C’est le coup de foudre : il entame avec cette femme mariée une liaison qui scandalisera le milieu colonial de l’époque, et qui se terminera en 1904 par le départ de l’amante, enceinte de lui. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Festin festif

Pour celles et ceux qui sont horrifié-e-s par les jours de fête, deux propositions : dites-vous que, en fin de compte, ce n’est que le solstice d’hiver ou envoyez-vous en l’air au X-Mas Festival à Dudelange.

Les grands fastes de Noël vous dépriment ? Vous avez envie d’écouter autre chose que les sempiternelles chansons sur la Vierge et son gosse ? Ou vous cherchez directement un endroit où dépenser la thune que votre tante vous a filée dans une enveloppe discrète, parce qu’elle ne connaît toujours pas vos goûts ? Alors rassurez-vous, la ville de Dudelange a pensé à vous.

Plus précisément ses deux bars du centre-ville, le Why Not et The Syndicate Bar, qui sur quatre jours – du 25 au 28 décembre – proposent une programmation musicale musclée, digne d’une petite fête de la musique hivernale. mehr lesen / lire plus

LUXLEAKS: Crime et châtiment

Sur les « unes » des médias, l’orage Luxleaks semble avoir disparu. Cela ne veut pourtant pas dire que les conséquences à tirer de cette affaire ne risquent pas de dominer l’actualité en 2015 – pour de multiples raisons.

Ça y est ! Cette fois, c’est la bonne : le grand-duché de Luxembourg va enfin communiquer ses tax rulings à la Commission européenne – qui va pouvoir déterminer si ces derniers ne sont pas des aides cachées. Ce qui sonne comme un conte de Noël pourrait aussi bien en être un. Car, dans une grande interview sur la radio 100,7, le ministre des Finances Pierre Gramegna a été quelque peu réticent à préciser quels détails son gouvernement va communiquer à la Commission ; et puis, qui peut garantir que celle-ci oeuvrera vraiment en direction d’une plus grande justice fiscale ? mehr lesen / lire plus

Dave Eggers : The Circle

(lc) – Imaginez un monde dans lequel Google, Amazon, Facebook, YouTube, Twitter et tous les autres services web n’appartiennent qu’à une grande firme. Potentiellement, ce n’est pas difficile ; et pourtant le monde que décrit Dave Eggers dans son roman est effrayant. C’est l’histoire de Mae Holland, une jeune femme d’une vingtaine d’années, qui, après quelques boulots plutôt tristes, réussit à occuper le poste de ses rêves, justement dans cette firme, appelée « The Circle ». Une boîte qui est bien plus qu’une entreprise lambda – au lieu de ne proposer qu’un job, elle offre une philosophie de vie à ses employés. Une philosophie qui fait de la transparence totale et de la communication des détails les plus intimes sa première maxime. mehr lesen / lire plus

Thurston Moore : The Best Day

(lc) – Pour l’ancien membre de Sonic Youth, ce n’est pas le premier album solo, mais « The Best Day » est sûrement celui de la maturité. En effet, Moore, qui avec son ancien groupe a révolutionné la musique alternative dès les années 1980, est un vrai touche-à-tout : de la poésie au black metal, rares sont les expressions artistiques auxquelles il rechigne à s’atteler. Et pourtant, cet album marque un pas dans sa carrière : celui de l’apaisement et du retour aux sources. Peut-être est-ce dû au groupe qui l’accompagne (Deb Googe de My Bloody Valentine à la basse, son collègue de toujours Steve Shelley aux fûts et James Sedwards à la guitare), peut-être aussi au fait qu’il a tourné le dos à New York pour s’installer à Londres… toujours est-il que les chansons de « The Best Day » sont passablement ensoleillées et les paroles pleines d’envolées lyriques. mehr lesen / lire plus