Stéphane Brizé : Le mal français


Malgré le Prix de la meilleure interprétation masculine décerné sur la Croisette à Vincent Lindon, « La loi du marché » ne réussit pas vraiment à convaincre – trop hésitant pour exprimer un message clair, le film patauge dans sa propre sauce.

1323kino

Le chômeur d’aujourd’hui doit avant tout être capable d’encaisser… les coups durs.

Si Laurence Parisot, l’ancienne égérie du Medef, flingue un film, qui de plus est un drame social, c’est en quelque sorte une bénédiction. « ‘La loi du marché’ n’est ni plus ni moins qu’une caricature », a tonné dans une émission radio celle qui fut patronne des patrons français pendant de longues années. mehr lesen / lire plus

Charlotte de Turckheim : Qui c’est les plus forts ?

1323tippCharlotte de Turckheim, probablement à cause de son passé de comique de café-théâtre, a truffé son film de petites imperfections : une hésitation constante entre drame social et comédie légère, un scénario qui s’éparpille et qui aurait pu séduire si plus resserré, une direction d’acteur quasi inexistante qui laisse les comédiens bien seuls avec leurs personnages… Dommage pour la pétillante Alice Pol qui parvient dans ce qu’il faut bien appeler un brouillon à attirer tous les regards, et qui sauve le film de la déroute. mehr lesen / lire plus