Poetry and theater: Poet-in-residence

He’s a successful Luxembourgish writer who chose already decades ago to live his dream abroad and write in English. Meet Pierre Joris, artist-in-residence this season at the Théâtre national du Luxembourg.

1340_kulturregard_joris

Pierre Joris, 69, here taking part in a performance designed by his wife Nicole Peyrafitte in Aix-en-Provence last June. (Picture: Serge Guitard)

When starting a conversation with Pierre Joris, any poetry enthusiast has to be humbled by the achievements of the Strasbourg-born Luxembourger now residing in New York: close to 50 books published, ranging from poetry and essays to translations and anthologies. Among these are three volumes of the critically acclaimed “Poems for the Millennium” series (co-authored with Jerome Rothenberg and Habib Tengour), gathering poems from hundreds of twentieth-century avant-garde writers from all over the world. mehr lesen / lire plus

Instrumental : Discussions politico-musicales 


Après avoir passé un an dans une salle de répétition, Heartbeat Parade s’apprête à sortir son nouvel album « Some Sort of Naked Apes » – rencontre.

Un groupe, mais aussi une ronde de discussions politiques : Heartbeat Parade.

Un groupe, mais aussi une ronde de discussions politiques : Heartbeat Parade.

Dans le hall derrière les salles de répétition désertes de la Kulturfabrik, où l’on n’entend que les gouttes de pluie marteler la tôle, les trois membres de Heartbeat Parade sont affalés sur les fauteuils d’occasion qui meublent la pièce en béton. Pour Vincent et Vinch (guitare et claviers, batterie) et Félix (basse), ce complexe fait en quelque sorte office de deuxième foyer. mehr lesen / lire plus

Anton Corbijn: Die Aura macht’s


„Life“ will durch die Darstellung der Beziehung zu seinem Fotografen hinter die Fassade des Hollywood-Stars James Dean blicken. Ein ambitionierter Versuch, der nicht wirklich funktioniert.

1340_Filmrezension_Life_1Noch bevor er zum Star wurde, machten die Fotografien Dennis Stocks ihn zur Ikone. Es sind die berühmten Bilder: James Dean an einer Wand lehnend, die Zigarette verwegen-lässig im Mundwinkel, im Sessel eines Frisörsalons ausgestreckt oder mit gerunzelter Stirn, den Mantelkragen hochgeschlagen, durch die nassen Straßen New Yorks schlendernd. Die Fotoserie des Fotografen im Trendmagazin „Life“ sollte nicht nur Dean, sondern auch Stock zum Durchbruch verhelfen. Im Film ist Stock zunächst ein mittelloser Fotograf, der auf einer Party in Los Angeles James „Jimmy“ Dean erblickt und von seiner Aura so beeindruckt ist, dass er beschließt, den jungen Mann berühmt zu machen. mehr lesen / lire plus

Installations
 : La mécanique 
politique


Dans son exposition « Inertia of the Real », Serge Ecker démontre qu’on n’a pas besoin de se montrer grossier pour provoquer – et que la subtilité peut être une arme efficace.

1340expo013

Les avions de guerre dormant dans le désert de l’Arizona.

Ce n’est pas parce qu’il a gagné le concours pour la statue de Mélusine, qui sera installée près de l’Alzette, que Serge Ecker est un artiste convenu, voire patriotique. Dans son exposition « Inertia of the Real », il dévoile son côté politique et provocateur, tout en ne forçant pas ses vues sur le spectateur. S’intéressant depuis longtemps aux connexions entre création artistique et technologie, il fait usage de procédés techniques particuliers pour nombre de ses œuvres. mehr lesen / lire plus

François Favrat : Boomerang

Dans ce film à suspense sur la découverte d’un secret de famille remontant à trente ans, le rythme est maîtrisé et laisse le temps aux acteurs de s’exprimer sans pour autant tourner en rond. Pas d’esbroufe et une réalisation efficace, quelquefois même peut-être un peu trop effacée. Mais le principal atout du film, c’est le duo campé par Laurent Lafitte et Mélanie Laurent, frère et sœur à l’écran : ils font ressortir avec justesse la complexité d’une relation compliquée par un deuil où pointe le mystère. mehr lesen / lire plus