Zäitgeschicht: Hierscht 1991 – 
en Non-Lieu de Mémoire

De 25jährege Jubiläum vum Zesummebroch vum sowjetesche System am Hierscht 1991 gëtt an Europa net gefeiert. Am Contraire, besonnesch an Osteuropa gëtt deen Zesummebroch am Réckbléck net als Befreiung, mee als Katastroph erliewt.

1392renee1

August 1991: De Boris Jelzin hëlleft de Putsch géint de Gorbatschev ofwieren. (Foto: Wikimedia / www.kremlin.ru)

Dëser Deeg hunn sech eis däitsch Nopere mat hirem „Tag der deutschen Einheit“ wéi all Joer un de Fall vun der Mauer tëscht BRD an DDR erënnert. De Mauerfall vum 9. November 1989 wor och scho Stoff fir eng Rei vu Filmer. Hien huet awer just den Ufank vun engem Prozess markéiert, deen sech duerch eng ganz Rei vun Evenementer ausgezeechent huet: den Zesummebroch vum Ostblock a vun der Unioun vun de Sowjetrepubliken. mehr lesen / lire plus

Politique culturelle (2/3)
 : Le sujet 
qui fâche

C’est le nerf de la guerre : le financement de la culture est au centre des préoccupations du secteur  – même si, du côté gouvernemental, on préfère ne pas l’évoquer.

L’argent : un sujet trop vulgaire pour qu’on en parle ? <(Photo : ©static.pexels)

L’argent : un sujet trop vulgaire pour qu’on en parle ? (Photo : ©static.pexels)

Est-ce indécent de parler fric et culture ? On a l’impression que c’est justement le sujet dont le ministère ne veut pas parler. Ainsi, cette semaine, lors de la conférence de presse destinée à présenter le suivi des assises culturelles ayant eu lieu début juillet, le secrétaire d’État Guy Arendt et Jo Kox – qui est désormais responsable de l’élaboration du plan de développement culturel – ont présenté un agenda plein d’ateliers thématiques, appelés dès lors les « ateliers du jeudi ». mehr lesen / lire plus

Gefühle in der Politik
: Die Sprache der Stimmungen

Am kommenden Mittwoch diskutieren die Soziologen Didier Eribon und Heinz Bude in der Abtei Neumünster darüber, wie mit Stimmungen und Stimmungsmache politisch umgegangen werden soll. Die woxx hat schon einmal vorgefühlt.

Die Sprachendiskussion kann laut dem Soziologen Heinz Bude als Ausdruck einer Stimmung gesehen werden, wonach die Luxemburgische Gesellschaft ihr „inneres Senkblei“ verliere. (Foto: Wikipedia)

Die Sprachendiskussion kann laut dem Soziologen Heinz Bude als Ausdruck einer Stimmung gesehen werden, wonach die Luxemburgische Gesellschaft ihr „inneres Senkblei“ verliere. (Foto: Wikipedia)

„German Angst“ – im angelsächsischen Raum benennt man so die befremdliche Neigung der Deutschen, in jeder gesellschaftlichen Problematik sogleich apokalyptisches Potenzial zu erkennen. Egal ob es um das Waldsterben oder die Stationierung von Pershing-Raketen ging, jede Entwicklung schien man in Deutschland mit einer gespannten Angstlust zu verfolgen. mehr lesen / lire plus

Syrte
 : La fin de la guerre ?

Les forces loyales au gouvernement de Tripoli ont fait des avancées considérables face à l’État islamique à Syrte. Si la victoire semble acquise, elle pourrait encore prendre du temps face aux méthodes d’action des djihadistes.

1392inter1

Les traces de la gouvernance de l’EI sont partout à Syrte. Ici, les marques qui indiquaient que les magasins étaient « halal ». (Photos : Maryline Dumas)

L’école Mayham Shamela n’a plus d’école que le nom. Le bâtiment est aujourd’hui sur la ligne de front qui départage les forces loyales au gouvernement d’union nationale et le groupe État islamique (EI). Ce dernier est cloisonné dans une zone de moins d’un kilomètre carré, dans le quartier numéro 3, en plein centre de Syrte. mehr lesen / lire plus

Accueil et intégration : Vivre ensemble

L’appel à projets « mateneen » de l’Œuvre grande-duchesse Charlotte vise à favoriser l’intégration des réfugiés arrivés récemment et à soutenir la société civile dans ses efforts.

1392newsmateneen80 projets issus de la société civile dans neuf secteurs, dotés de douze millions d’euros : c’est le premier bilan de l’appel à projets « mateneen » de l’Œuvre nationale de secours grande-duchesse Charlotte. Lancé en décembre 2015, « mateneen » a pour but de favoriser le rapprochement entre réfugiés fraîchement arrivés et population locale, ainsi que l’intégration des nouveaux arrivants à travers des « projets inclusifs ». À l’issue de l’appel, c’est un jury composé de neuf personnes qui a choisi les projets financés. mehr lesen / lire plus

Causa Lunghi : un partout !

Ce qu’elle en a fait des vagues cette semaine, la prétendue affaire « Lunghi vs Schram »… Tout ça pour finir en un tour de main. Non seulement la journaliste de RTL a retiré sa plainte, mais pour le conseil d’administration du Mudam, l’affaire est aussi – selon nos informations – définitivement close. Il ne reste que le premier ministre Xavier Bettel avec son enquête disciplinaire, qui doit maintenant se demander s’il n’est pas allé trop vite en besogne. Car matière à réfléchir deux fois avant de tirer il y avait. Si le geste du directeur du Mudam envers la journaliste était indiscutablement déplacé et intolérable, la façon dont le monopoliste télévisuel du pays a géré et présenté cette affaire laisse aussi planer des doutes. mehr lesen / lire plus

Un ami des réfugiés à la tête de l’ONU ?

Il a mis tout le monde d’accord. António Guterres, ancien Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, deviendra très probablement le neuvième secrétaire général de l’ONU. S’il doit encore obtenir l’approbation de l’Assemblée générale, il semblerait que les 15 États membres du Conseil de sécurité se soient d’ores et déjà mis d’accord sur sa nomination. Guterres, ancien premier ministre socialiste du Portugal, deviendrait ainsi le premier secrétaire général européen des Nations unies depuis 35 ans. Dans son rôle de chef du Haut Commissariat pour les réfugiés (2005-2015), il s’était fait remarquer en tant que grand défenseur des droits humains, notamment dans le cadre de la « crise des réfugiés » de 2015. mehr lesen / lire plus

Forum 366: Barrierefreier Lesespaß

Nicht nur das Cover der aktuellen Forum-Ausgabe – „Behinderung für alle“, steht dort zu lesen – hat es in sich: Auch das dazugehörige Dossier zu Behinderung und Inklusion wartet mit einigen überaus interessanten Beiträgen auf. Gleich zwei Artikel beschäftigen sich mit dem Konzept des „Design for all“. Der Uni-Campus Belval wird im Bezug auf Barrierefreiheit unter die Lupe genommen – heraus kommt eine anschauliche Liste aller noch zu beseitigenden Barrieren, Beweisfotos inklusive. Gleich zwei Interviews beinhaltet das Dossier: Der Direktor von „Coopérations“ in Wiltz erklärt, warum das Zusammenleben in einem „Haus für alle“ nicht immer einfach ist; Familienministerin Corinne Cahen sowie die Verantwortliche für die Abteilung „Personnes handicapées“ im Familienministerium legen in einem absolut lesenswerten Interview die luxemburgische Politik im Bereich Inklusion dar. mehr lesen / lire plus

Vor dreißig Jahren: Kühlturmbesetzung in Cattenom

1392kuscattenom

(Photos : Robin des Bois / Robin Wood)

Am Morgen des 10. Oktober 1986 besuchte unter Leitung des Studienrats „Robert Wald“ eine 24-köpfige „Projektgruppe arbeitsloser Jugendlicher und ihrer Lehrer“ die Baustelle des Kraftwerks Cattenom. Während die Gruppe kurz nach dem Empfang durch die Betreiber an einem der Reaktorgebäude und an zwei Kühltürmen Transparente befestigte, überwanden unbemerkt neun andere Aktivisten den Sicherheitszaun und begaben sich im dichten Nebel in Richtung Kühlturm des Blocks 2. Rund 200 Demonstranten, die sich nach einer Telefonkette – Handys gab es damals noch nicht – spontan am AKW eingefunden hatten, wurden währenddessen von Polizei und Militär zurückgedrängt und auf dem Marktplatz des Örtchens Cattenom mit Maschinenpistolen in Schach gehalten. mehr lesen / lire plus

CETA : être contre, c’est important !

20161008-opruff-manif-8ten-oktober-hp-50pcLa manif contre l’accord de libre-échange avec le Canada, samedi prochain, risque de ne pas être une affaire de routine. D’abord parce que la politique institutionnelle, au Luxembourg et ailleurs, semble en train de mettre tous les feux au vert pour que le CETA passe au finish. La société civile sera donc (presque) seule pour tenter d’empêcher ce que beaucoup estiment être un danger pour la démocratie, l’État de droit et le « mode de vie européen ». Un rôle assumé par les nombreuses ONG qui appellent leurs membres à participer : Greenpeace et le Mouvement écologique bien sûr, l’OGBL aussi, et même des organisations qu’on voit moins souvent dans la rue comme la CGFP ou l’ULC. mehr lesen / lire plus

Op Lëtzebuergesch

1377faendelD‘woxx huet net laang gezéckt: Kuerz nodeem Petitioun 698 fir Lëtzebuergesch als Amtssprooch anzeféieren d’symbolesch Zuel vun 10.000 Ënnerschrëften iwwerschratt hat, huet d’alternativ Wochenzeitung de Ruff vun der Basis gehéiert an decidéiert hire „Contenu“ – mir sichen nach nom richtege Wuert – progressiv op eis zukünfteg éischt Nationalsprooch ëmzestellen. No a no wäerten ëmmer méi Artikelen an dëser Sprooch erschéngen. Den Ufank mécht dës Woch déi historesch Rubrik. Zum Gléck ass kierzlech och nach eng nei Versioun vum spellchecker.lu (eigentlech: richtegschreiwer.lu) erauskomm, sou datt mer ouni vill Personalopwand dës Ëmstellung hikréien wäerten. D‘Oplag wäert och net ze vill leiden, well mer an Zukunft just nach Ofbestellungen op Lëtzebuergesch wäerten akzeptéieren. mehr lesen / lire plus

LSAP et CETA : Pas la lutte finale !

Le congrès extraordinaire des socialistes cette semaine a montré un parti divisé entre idéalistes et pragmatiques – et cela pas uniquement sur le thème du CETA.

(Photo : Greenpeace)

(Photo : Greenpeace)

Alors que les manifestants de Greenpeace avaient enroulé leurs transparents – sur lesquels ils suggéraient que même Robert Krieps aurait claqué la porte aux accords de libre-échange – et disparaissaient dans la nuit tombante derrière le stand de « Thüringer », c’est au secrétaire général Yves Cruchten qu’a incombé la lourde tâche de commencer un congrès extraordinaire qui promettait la zizanie. « Vous n’aurez pas droit ce soir à un ‘show down’ », a-t-il plastronné. mehr lesen / lire plus

Grüne und CETA: Mal abwarten!

Verbessert werden soll das Freihandelsabkommen, nicht verhindert. Trotzdem sind die Grünen bemüht, sich als CETA-kritisch zu positionieren.

(Foto: Wikimedia / Wikimol / CC BY-SA 3.0)

(Foto: Wikimedia / Wikimol / CC BY-SA 3.0)

„Wir sind nicht schizophren“, versicherte Viviane Loschetter. Die Fraktionschefin war auf die unterschiedlichen Haltungen grüner VertreterInnen in der Frage des CETA-Abkommens angesprochen worden. Am Dienstag – bei der zweiten grünen Pressekonferenz innerhalb von acht Tagen – versicherte Loschetter: „Wir sprechen alle aus einem Mund“ – die Jonk Gréng und der Europaabgeordntete seien in die CETA-Diskussion eingebunden.

Stärker als zuvor die beiden (in der woxx 1391 irrtümlich als Sprecherinnen bezeichneten) Präsidentinnen war die Fraktionschefin bemüht, die kritische Haltung der Partei herauszustreichen: „Für CETA in seiner jetzigen Form könnten wir uns nur schwer oder gar nicht aussprechen“, so Loschetter. mehr lesen / lire plus

Olai : Face à la réalité

Confronté à une vague de critiques depuis plusieurs jours, l’Olai remet en question la véracité des reproches formulés et s’attaque à leurs auteurs.

1392edito_online

(Photos : Anonyme)

Ils ont dû passer un mauvais week-end à l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (Olai) : alors que le woxx avait publié, vendredi matin, les témoignages de demandeurs de protection internationale se plaignant de leurs conditions de vie, le même jour, des photos prises par d’autres mécontents circulaient sur le web, avant d’être reprises par divers médias.

Sur ces photos, prises au centre d’accueil de Bourscheid, une poupée attachée à un poteau, accompagnée de l’inscription « Prison Guantánamo in Bourscheid ». mehr lesen / lire plus

Manger, vivre, réfléchir : Au-delà de la croissance

La question de l’alimentation est stratégique, explique Paul Ariès dans son dernier livre. L’auteur, connu comme « objecteur de croissance », sera au Luxembourg le 13 octobre.

(Photo : www.ars.usda.gov / Bob Nichols / PD)

(Photo : www.ars.usda.gov / Bob Nichols / PD)

woxx : « Je préfère le vivre ensemble et la qualité de vie aux valeurs matérielles » : c’était une réponse fréquente au sondage de l’Oekofoire. Mais beaucoup de visiteurs ont exprimé leurs doutes quant à la volonté de la majorité de leurs concitoyens à suivre cette voie. Partagez-vous ce pessimisme ?

Paul Ariès : Ça dépend des matins. Je crois qu’on est vraiment sur un chemin de crête. mehr lesen / lire plus