Opéra
 : Séduction sur un plateau


Comme chaque saison, l’Orchestre philharmonique du Luxembourg et son chef Gustavo Gimeno proposent au Grand Théâtre un opéra en coproduction. Cette année, place à « Don Giovanni » de Mozart, tout droit venu du renommé festival 
d’Aix-en-Provence.

L’OPL et Gustavo Gimeno travaillent d’arrache-pied pour « Don Giovanni » avant de se transporter au Grand Théâtre. (Photo : Alain Bianco)

Si la célébrité de l’opéra « Don Giovanni » n’a pas décliné depuis sa création à Prague en 1787, c’est que la fascination exercée par le personnage principal est intemporelle. Coureur de jupons invétéré, blasphémateur qui finira en enfer, Don Juan est en effet un rôle idéal, dont le caractère impétueux ne manque pas de générer des situations propices à la théâtralité. mehr lesen / lire plus

Graffiti
 : Travail corporel


L’exposition « Inertie » du graffeur Eric Mangen, à l’abbaye de Neumünster, nous dévoile l’univers particulier de l’artiste, entre arts de la rue et recherche artistique plus classique – le tout n’étant pas dénué d’humour.

Qui est passé sur le parvis de Neimënster – ou s’est baladé en hauteur dans les casemates – pendant les deux dernières semaines de septembre ne pouvait pas le rater. Profitant d’une résidence « hors les murs » autant que du beau temps, Eric Mangen réalisait ses toiles en public au vu et au su de tous. Une belle occasion de voir de près comment il traite et maltraite ses toiles. mehr lesen / lire plus

Kathryn Bigelow 
: R&B, sang et prières…

Le nouveau film de Kathryn Bigelow, première femme à avoir décroché l’Oscar de la meilleure réalisatrice, nous fait traverser un tunnel à remonter le temps pour arriver rapidement aux émeutes de 1967 à Detroit, capitale de l’industrie automobile.

Kathryn Bigelow signe un film important sur la haine raciale aux États-Unis à un moment où Trump réveille les démons du passé. (Photos : Allociné.fr)

Le film est un drame en trois mouvements : de la naissance d’une révolte au procès final qui opposera la communauté afro-américaine aux forces de l’ordre, en passant par une nuit cauchemardesque qui n’en finit pas ! mehr lesen / lire plus

Raoul Peck : Der junge Karl Marx

Schwache Schauspielleistungen, schlechte Dialoge, vernachlässigte weibliche Figuren, holpriger Schnitt – es gibt viele Gründe, einen großen Bogen um den Film „Der junge Karl Marx“ des haitianischen Regisseurs Raoul Peck zu machen. Schade!

Bewertung der woxx : O
Alle Uhrzeiten finden Sie hier. mehr lesen / lire plus