PARTENARIAT: Sens et sentiment

Le vote du rapport sur le projet de loi „partenariat“, annoncé pour mercredi, n’a pas eu lieu. La majorité parlementaire, en s’empêtrant dans des stratagèmes contre les „partenariats blancs“, met en péril son unique projet de réforme.

„Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale“, dit l’article 8 de la Convention des droits humains. De l’avis du Conseil d’Etat, cela vaut également pour l’accès à la nouvelle institution du partenariat. Voilà pourquoi il s’est opposé formellement à l’amendement de la commission juridique prévoyant une durée de résidence minimale de trois ans au Luxembourg pour les partenaires potentiel-le-s non communautaires. mehr lesen / lire plus

EURATOM: Atomausstieg in weiter Ferne

Die Europäische Union soll Nuklearenergie fördern, so steht es im seit 1957 geltenden Euratom-Vertrag. Nun werden 223 Millionen Euro EU-Gelder in den Ausbau eines rumänischen Reaktors gesteckt.

Ist das Plutonium noch da? Inspektoren des Luxemburger Euratom-Kontrolldienstes bei der Arbeit. (Foto: EU-Kommission)

Bei der Societatea Nationala Nuclearelectrica gibt es Grund zur Freude. Der Bau des Reaktors 2 im rumänischen Cernavoda am Nordufer der Donau nahe der Grenze zu Bulgarien ist seit Jahren geplant, doch mehr als die Fundamente für das Gebäude wurde bislang nicht zustande gebracht. Nun kann womöglich bald weitergebaut werden. Dank einer Geldspritze aus Brüssel.

Am vergangenen Dienstag beschloss die EU-Kommission, der rumänischen Nukleargesellschaft einen Kredit von 223,5 Millionen Euro zu gewähren. mehr lesen / lire plus

DAGMAR WEITZE: Im Herzen des Theaters

Ein Beruf für die Sendung „Was bin ich“: Dagmar Weitze ist Bühnen- und Kostümbildnerin. Kein leichter Job in der wenig publikumsumworbenen Luxemburger Theaterszene.

„Das Schneider-Atelier ist ein Ort, wo die Schauspieler sich wohl fühlen, wo sozusagen an ihnen gearbeitet wird. Sie können sich selbst in ihrem Kostüm begutachten, und auch ihre eigenen Bedürfnisse äußern.“ Foto: Christian Mosar

(rw) – Ein heller Raum, möbliert mit Nähmaschinen und Garnsortimenten: Die Kostüm-Schneiderei des „Théâtre national du Luxembourg“ ist zurzeit Hauptarbeitsplatz von Dagmar Weitze. Dass sie etwas Künstlerisches zu ihrem Beruf machen wollte, stand für sie immer schon fest, zum Bühnenbild fand sie trotzdem erst nach einer Lehre als klassische Herrenschneiderin. mehr lesen / lire plus

ENKI BILAL: Immortel

Avec son troisième film, „Immortel“, Enki Bilal, prouve, s’il en était encore besoin, qu’il est plus qu’un auteur de BD s’essayant au septième Art. Il fait avancer le cinéma à sa manière, déposant, à l’instar de réalisateurs reconnus, une pierre à l’édifice de son évolution.

Jill (Linda Hardy), la femme élue par le dieu Horus. Elle ne connait ni son origine ni son destin.

New-York 2095. La Grande Pomme n’est plus le symbole d’une Amérique forte, elle est devenue la plaque tournante d’où convergent toutes les nationalités, les sortes d’humains partis à l’assaut du ciel. Ce ne sont plus les couleurs de peau qui se mêlent; on a depuis longtemps dépassé ce concept, le monde se divise maintenant en Humains, Mutants, Extraterrestres et Dieux pour lesquels les vieilles habitudes humaines de hiérarchisation sont cependant toujours de mise. mehr lesen / lire plus

FREDERIC SCHOENDOERFFER: Agents secrets

Der Film hält nicht was er zumindest am Anfang verspricht. Indem er unter anderem mehr die Arbeitsweise der Agenten beschreibt als die eigentliche Story in den Vordergrund stellt, versucht Regisseur Frédéric Schoendoerffer dem Agentenfilm-Genre etwas Neues abzugewinnen. Doch bis auf einzelne Passagen glückt ihm dieser Wiederbelebungsversuch nicht. Und das Glamour-Duo Vincent Cassel und
Monika Belucci bleibt zudem im Bereich seiner – begrenzten – schauspielerischen Möglichkeiten.

Im Utopolis

Stefan Kunzmann mehr lesen / lire plus

JAZZ: Eric Alexander

Nightlife in Tokyo

(jitz) – A 34 ans, le saxophoniste américain Eric Alexander a sorti 16 albums personnels et a participé à plus de 70 productions d’autres musiciens de jazz plus ou moins renommés. Malgré cette activité débordante, il ne parvient pas vraiment à décoller. Et pourtant, il n’a rien à envier à d’autres saxophonistes de sa génération, comme le démontre de nouveau son CD récent Nightlife in Tokyo: gros son chaleureux, technique impeccable, et des idées mélodiques et harmoniques à profusion pour construire ses thèmes et ses improvisations. Peut-être qu’il n’y a plus de place dans la catégorie „jazz néo-classique“. mehr lesen / lire plus

MELVIN VAN PEEBLES: „Fidèle à l’esprit du ghetto“

„Sweetback’s“ a été le premier film à succès qui a mis le vécu des Noirs américains au centre du récit. Cela a représenté une percée symbolique non dépourvue d’ambiguï té. Retour en arrière avec le réalisateur Melvin Van Peebles.

Le film „Sweet Sweetback’s baad asssss Song“ de Melvin Van Peebles vient de sortir en DVD. V. o. angl. sous-titrée fr., 160 mn. Bonus: Entretien avec Melvin Van Peebles; et „The real Deal“; Filmographie en images. Zone 2; Editions: Arte Video)

Avec „Sweet Sweetback’s baad asssss song“, le réalisateur afro-américain Melvin Van Peebles a défrayé la chronique dans les années 1970 et inauguré, malgré lui, un nouveau genre cinématographique: Blaxploitation. mehr lesen / lire plus

Contre le monolinguisme: Language futures Europe

(RK) – Une seule langue, l’anglais, domine le web, lequel constitue néanmoins une formidable source d’informations sur toutes les autres langues de l’humanité. Un bon endroit pour partir à la découverte de cette richesse est la page de liens de Paul Treanor: „Language futures Europe“. Il y a là des liens vers des pages renseignant sur toutes les langues du monde, par exemple celle du Rosetta project. Ou vers des pages insolites, telles le Speech accent archive, où l’on peut écouter le même passage anglais lu par des personnes venues de pays différents, avec leurs accents respectifs. Mais „Language futures Europe“ aborde aussi les relations entre langues et politique. mehr lesen / lire plus