Visite d’État au Japon: Offensive de charme grand-ducale

Tokyo – une jungle urbaine sans début ni fin. (© woxx)

Dans un contexte international tendu pour l’archipel nippon, avec la menace nord-coréenne d’un côté, un militarisme renaissant de l’autre, le Luxembourg vient de débuter une visite officielle accompagnée d’une mission économique conséquente pour renforcer les liens avec le Japon.

Tokyo, dimanche 13.05. Alors que le Boeing Lufthansa qui transportait une bonne partie de la délégation – les ministres Schneider et Asselborn entre autres – de Francfort au Japon est arrivé avec un quart d’heure d’avance, cela ne change rien aux effets du décalage horaire que l’on peut ressentir dès la sortie de l’aéroport. Le dimanche, il n’y a rien au programme. Heureusement, car les effets de huit heures de décalage ne s’atténuent pas en un clin d’oeil.

Mais dès lundi matin, le programme médiatique – et celui des délégations commerciales – va s’enchaîner à un rythme plutôt infernal. Une visite au palais de l’empereur Akihito sonnera le début de la partie dès les premières heures du jour. Un rendez-vous que le woxx a d’ailleurs décidé de laisser tomber, préférant assister au premier séminaire économique plutôt que de se plier au protocole impérial nippon – qui, cela dit, est probablement l’un des plus compliqués du monde.

On ne perdra donc pas la face au palais, mais on assistera plutôt au séminaire du Luxembourg-Japan Business Forum, cérémonies de nation branding et signature de « memorandum of understanding » – un ingrédient indispensable à toutes les visites officielles – comprises. Le lundi après-midi sera dédié à l’Université Sophia, où enseignait l’archevêque Hollerich qui sera d’ailleurs de la partie, et où le grand-duc sera nommé docteur honoris causa.

Un « pop-up café » sera inauguré un peu plus tard, pour ne pas oublier le volet dynamique et start-up de la nouvelle image que le Luxembourg essaie de se donner. Le lendemain sera ponctué par une visite au Tsukuba Space Center en compagnie du couple impérial. Le space mining sera à l’honneur des conférences ayant lieu mercredi, dernier jour de la visite d’État.

Le grand-duché s’est permis de ne rencontrer que les intermédiaires qui pourraient l’intéresser. Et s’il est vrai que le Japon serait sûrement un partenaire de taille dans la conquête de l’espace luxembourgeoise, d’autres thèmes, dont l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Japon, qui a alerté les ONG après une fuite, devraient aussi être au centre des enjeux. Surtout que l’Union Européenne veut terminer les négociations encore cette année.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.