Vols de nuit : les ministres se suivent…

Interpeller le ministre des Infrastructures vert sur les vols de nuit, voilà ce qu’ont fait les députés socialistes Marc Angel et Franz Fayot à travers une question parlementaire. La réplique de François Bausch ressemble à un copier-coller des réponses données il y a dix ans, quand des député-e-s de Déi Gréng interpellaient un ministre socialiste sur ce fléau affectant la capitale. « Des échanges vont s’intensifier » avec les compagnies aériennes afin de « réduire l’augmentation », assure Bausch avec un humour involontaire. Il promet aussi « l’application encore plus stricte des dérogations exceptionnelles », sous-entendant qu’il aurait déjà agi – alors que, comme ses prédécesseurs noirs, rouges et bleus, il a appliqué une politique de laisser-faire. Afin d’occuper les habitant-e-s exaspéré-e-s, le ministre promet encore la énième version d’un effort pour « mieux renseigner les citoyens ». Enfin, il envisage « une éventuelle adaptation du régime des redevances aéroportuaires ». Ceci peu avant la fin de son mandat, et alors que de telles adaptations n’ont jamais rien apporté. Cette réponse satisfera-t-elle les deux députés socialistes ? En tout cas, ménager ainsi les acteurs économiques aux dépens de la santé des citoyen-ne-s contribue à ruiner la crédibilité de l’action politique en général et de celle des Verts en particulier.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.