Installation vidéo
 : Art tout terrain


La « BlackBox » de la rentrée – et celle qui clôt le cycle réservé aux artistes luxembourgeois – est dédiée au « Caléidoscope » des artistes Nora Wagner et Romain Simian. Un vrai voyage initiatique au cœur d’une Europe multiple et contrastée.

(Photo : © Casino - Forum d’art contemporain)

(Photo : © Casino – Forum d’art contemporain)

Eh oui, les vacances sont finies. Quoi de mieux donc que de se remémorer les voyages accomplis pendant les mois d’été ? C’est peut-être la raison qui a poussé le Casino à programmer pour la BlackBox de septembre l’œuvre « Caléidoscope » de Nora Wagner et Romain Simian. Car, en quelque sorte, ce film qui dure un peu plus qu’une demi-heure est bien le récit d’un voyage – mais pas comme les autres, et surtout pas de tout repos.

Entre avril et septembre 2015, les deux artistes se sont rendus dans quatre pays européens très différents (ils en ont traversé 15 autres lors de leur périple) : le Luxembourg, la Moldavie, la Grèce et la Lettonie. Dans le cadre de leur « Atelier nomade », ils ont retapé une camionnette pour la transformer en atelier mobile, afin de pouvoir librement créer sur la route et collaborer avec des artistes des différents pays ciblés.

Une entreprise à résultats variables et multiples donc, vu qu’ils n’en ont tiré pas que des œuvres et des expériences artistiques, mais aussi le film visible au rez-de-chaussée du Casino. Le « Caléidoscope » est donc plus qu’un film – en fait, trois films se partagent l’écran simultanément. Il commence avec la vue d’un port à partir d’un bateau qui vient de prendre la mer, et nous emmène vers des lieux connus et inconnus du continent.

Y alternent des voix enregistrées qui récitent des textes et des poèmes écrits pendant le voyage et des sons captés sur place. Aucun traitement professionnel n’ayant été appliqué à la bande-son, celle-ci dégage un caractère cru qui va bien avec les images.

Ce n’est pas tant l’anecdote que recherchent les deux artistes – qui avaient collaboré déjà dans le cadre de l’éphémère galerie « Bradtke », sise avenue de la Gare à Luxembourg -, mais les impressions qu’a laissées leur itinérance. Ainsi, on passe de la vue du port à celle d’un GPS qui indique les rues d’Athènes dans lesquelles ils errent en voiture, en passant ultérieurement par un champ de ruines où un guitariste et un acteur offrent une performance aussi poétique que loufoque. On voit aussi une danseuse se déhancher, au premier sens du terme, sur une musique sucrée et amère en même temps.

Le fait que l’écran soit tripartite fournit la distance nécessaire entre les différentes sources visuelles et sonores. En même temps, elle permet parfois des associations et des raccords inattendus.

« Caléidoscope » est une œuvre belle et légère. Ce n’est pas qu’elle ne se prend pas au sérieux, mais elle n’est pas empreinte de la lourdeur symbolique d’autres travaux sur le même thème : l’Europe en crise vue à travers les pays de sa périphérie, la Grèce avant tout.

Si l’envie de voyager vous tenaille toujours, une petite excursion au Casino vous fera sûrement du bien !

Au Casino – Forum d’art contemporain, jusqu’au 3 octobre.

Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.