Haifaa Al Mansour : Mary Shelley

Au moins, c’est équilibré : avec un scénario aussi plat que les personnages sont fades, ce biopic rate toutes les occasions de gagner un tant soit peu en pertinence. Chapeau bas surtout pour Percy Bysshe Shelley, qu’on dirait tout droit sorti d’un nanar vampire pour adolescent-e-s en manque de romantisme kitsch.

Au Kinepolis Kirchberg. Tous les horaires sur le site.

L’évaluation du woxx : O


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.