Im Kino: Ich bin dein Mensch

„Ich bin dein Mensch“ wirft interessante Fragen über künstliche Intelligenz und romantische Beziehungen auf. Nachgegangen wird ihnen jedoch nicht, sodass Maria Schraders Film letztlich weder als Sci-Fi-Film noch als Romanze funktioniert.

Alma und Tom lernen sich bei einem Spaziergang besser kennen. (© Christine Fenzl, Majestic)

Ist eine Liebesbeziehung zwischen einem Menschen und einer Maschine möglich? Mit dieser Frage befassten sich in den vergangenen Jahren gleich mehrere Filme, wobei Spike Jonzes „Her“ (2013) und Alex Garlands „Ex Machina“ (2014) wahrscheinlich die bekanntesten davon sind. In ersterem ist der Protagonist Theodore (Joaquin Phoenix) mit einer körperlosen künstlichen Intelligenz namens Samantha (Scarlett Johansson) zusammen. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Coupez !

Remake d’une série B de Shin’ichirô Ueda sortie en 2018, cette comédie horrifique commence par un tournage catastrophique tant pour l’équipe… que pour le public dans la salle. Et, miracle, dans une deuxième partie, tout s’explique et prend une dimension nouvelle. Une histoire maligne qui transcende les codes du film de zombies.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Auf arte.tv: Maman, il a quoi le chien?

Während die elfjährige Gwen ihre Pubertät durchlebt, versuchen ihre Eltern alles Sexuelle vor ihr abzuschirmen. Da ist der Familienhund, der seinen Bedürfnissen ungehemmt nachgeht, eine willkommene Abwechslung. Wie er, beginnt auch die Protagonistin ihren Körper zu erforschen. Trotz der Kürze des Films und der begrenzten Dialoge gelingt es Filmemacherin Lola Lefèvre uns ins Erleben dieses Kindes zu versetzen.

Frankreich 2022 von Lola Lefèvre. Mit den Stimmen von Athéna Dias, Lauren Nicolas und Lola Lefèvre. 7’.

Noch bis zum 16. November auf arte.tv mehr lesen / lire plus

Im Kino: Men

Wie schon in „Ex Machina“ stellt Alex Garland auch in seinem neusten Film toxische Männlichkeit in den Fokus. Auch wenn dies in „Men“ sehr viel plakativer geschieht, so gibt es dennoch viele Gründe, sich den Horrorstreifen anzuschauen.

Als Harper im Wald auf einen dunklen Tunnel stößt, fängt „Men“ an, gruselig zu werden. (© Ascot Elite Entertainment Group. All Rights Reserved)

Eine Frau namens Harper (Jessie Buckley) bezieht alleine für zwei Wochen ein Landhaus. Sie, die gerade Traumatisches erlebt hat, will zur Ruhe kommen, sich emotional auf einen Neubeginn vorbereiten. Entspannen, spazieren gehen und auch ein wenig arbeiten steht auf dem Programm. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Incroyable mais vrai

Porté sur la rigolade franchement potache avec son opus précédent, Quentin Dupieux propose ici un film où pointe une réelle critique du jeunisme, assortie d’une certaine réflexion sur le vieillissement. Celles et ceux qui ne sont pas réfractaires à l’humour style Alain Chabat, pas forcément subtil, pourront y trouver leur compte.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : C’est magnifique !

Dans cette fable où le fantastique s’invite un peu maladroitement, la galerie de personnages, à commencer par ceux de Clovis Cornillac en simplet généreux et d’Alice Pol en mère aimante mais paumée, fait pardonner la naïveté du scénario. Entre les superproductions musclées et les films exigeants, une petite pincée de légèreté, au fond.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Yi miao zhong

Le maestro Zhang Yimou fait preuve de sa maîtrise dans cette histoire épurée de cinéma ambulant lors de la révolution culturelle. Ce vibrant hommage à la pellicule, à l’heure du tout-numérique, émeut par les sentiments qu’il met en scène tout autant que par ses plans somptueux.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Pan de limón con semillas de amapola

Un film qui coche toutes les cases du mélo tire-larmes et qui pourtant parvient à susciter une franche émotion : c’est le programme surprenant de cette coproduction luxembourgo-espagnole.

Une histoire de femmes unies par-delà les générations… (Photos : Filmax/Deal Productions)

Ce n’est pas par hasard que Marina a choisi la carrière de médecin humanitaire : envoyée à l’étranger à l’adolescence, elle traîne derrière elle toute une histoire familiale troublée qui l’a amenée à couper les ponts avec sa sœur Anna. Loin de son île natale de Majorque, elle exerce sa profession en Afrique tout en menant une véritable valse-hésitation dans sa relation amoureuse avec Mathias, un collègue luxembourgeois. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Downton Abbey: A New Era

Une fois intériorisé et accepté le fait que le film présente une noblesse oisive et une domesticité heureuse sans critique décelable, on peut se prendre au jeu. Cette production léchée sait entretenir le rythme entre vieille Angleterre et Côte d’Azur, avec une distribution efficace et beaucoup de maîtrise dans l’écriture.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

  mehr lesen / lire plus

Im Kino: Les passagers de la nuit

Mikhaël Hers’ „Les passagers de la nuit“, ein Nostalgiefilm über Familie und Zusammenhalt, besticht mehr durch seine Atmosphäre als durch die Erzählung.

In Mikhaël Hers’ neuem Film dominiert die Harmonie. (Fotos: © Pyramide Distribution)

Paris, 1985: Als ihr Mann sie für seine Liebhaberin verlässt, verliert Elisabeth (Charlotte Gainsbourg) den Boden unter den Füßen. Plötzlich muss sie, die seit der Geburt ihrer Kinder keiner Lohnarbeit mehr nachgegangen ist, alleine für die Miete aufkommen. Noch dazu ist sie nun alleinerziehende Mutter der Teenager Mathias (Quito Rayon-Richter) und Judith (Megan Northam). Sie fällt in eine Depression. Doch dann findet sie unverhofft einen Job bei einem Radiosender

Anders als man nach der Zusammenfassung von „Les passagers de la nuit“ annehmen könnte, geht es in Mikhaël Hers’ rund zweistündigem Film nicht um Prekarität. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Clara sola

Sur un rythme contemplatif mêlé d’animisme, dans un village reculé du Costa Rica, la cinéaste Nathalie Álvarez Mesén filme l’éveil à la sensualité d’une femme quarantenaire jusque-là cantonnée à un rôle de simplette vénérée à qui la Vierge est apparue. Une véritable expérience visuelle, sonore… et parfois magique.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Retour sur la crise de 2008 : Tempête au paradis

À travers une série d’interviews, un documentaire révèle l’ambiance lors du sauvetage des banques luxembourgeoises ébranlées par la crise financière. Un film instructif par ses qualités comme par ses faiblesses.

Qui sème le vent…

« Crise et chuchotements » révèle l’histoire des hommes (presque pas de femmes dans le film) qui, œuvrant dans l’ombre, ont sauvé le Luxembourg un week-end de septembre 2008. Oui, ça fait pompeux, et en plus ce n’est pas toute la vérité. Mais revivre cet épisode peu connu du début de la grande crise financière à travers des interviews d’acteurs de l’époque n’en est pas moins captivant. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Rien à foutre

Entre critique sociale et drame psychologique, « Rien à foutre » tape sur les compagnies aériennes à bas prix et montre l’errance affective d’une hôtesse de l’air. En toile de fond, une question : comment réenchanter le monde d’aujourd’hui pour les jeunes générations ?

Gestes mécaniques, regard absent : c’est l’ultramoderne solitude pour Cassandre, mais à dix mille mètres d’altitude. (Photo : Cinéart)

C’est sur une scène de briefing que le film s’ouvre. Pour celles et ceux qui se berçaient encore d’illusions, la vérité est crue : s’il y a un objectif pour le vol, c’est d’abord celui des ventes réalisées à bord. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Lunana: A Yak in the Classroom

On pardonne l’intrigue simplette – vue et revue – grâce au dépaysement, dans un Bhoutan certes de carte postale. Ce qui se cache derrière le concept médiatique de bonheur national brut vanté par le pays, il faudra un autre film pour faire plus que l’entrevoir. Mais les paysages himalayens et le chant traditionnel offrent ici une jolie parenthèse de sérénité.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Im Kino: The Northman

In Robert Eggers’ neuem Film spielen Figurenentwicklung und Geschichte nur eine untergeordnete Rolle. Dank minutiöser historischer Recherche und beeindruckender Kameraarbeit erwartet die Zuschauer*innen vielmehr ein zutiefst immersives Actionspektakel.

Was die Figuren in „The Northman“ tragen, geht auf aufwändige Recherchen zurück. (Fotos: © 2021 Focus Features, LLC)

„Wie du mir, so ich dir“ könnte man das Leitmotiv von „The Northman“ vereinfacht bezeichnen. Das ist nicht das einzige Merkmal, das sich Robert Eggers’ Wikingerepos mit den 2021 erschienen Filmen „The Green Knight“ und „The Last Duel“ teilt: Alle drei beruhen auf einer mittelalterlichen Erzählung, die als Kritik am klassischen Heldenepos verstanden werden kann. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Arthur Rambo

Peut-on à la fois être l’auteur de tweets haineux et le chouchou des médias ? Le film ne lève pas l’ambiguïté, mais s’empare de la dissonance cognitive et du besoin d’immédiateté – téléphone greffé à la main – de notre société pour tendre un miroir pas réjouissant. Comme si, dans une soirée branchée, on se voyait servir un shot… de lucidité.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Auf Arte: Unter Schmerzen gebierst du Kinder

Die Doku „Unter Schmerzen gebierst du Kinder“ bietet einen Vorgeschmack auf das woxx-Dossier zu Gewalt in der Geburtshilfe, das kommende Woche erscheint: Der Film beleuchtet das Thema aus sozialer, medizinischer und historischer Sicht, mit Fokus auf die Situation in Frankreich und auf ausgewählten Fällen. Eine informative Doku, die unter anderem Zusammenhänge zwischen den schlechten Arbeitsbedingungen in Kliniken, struktureller Gewalt gegen Frauen und dem Leid der Gebärenden aufzeigt.

Bewertung der woxx: XXX

Bis zum 14. September in der Arte Mediathek. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : The Unbearable Weight of Massive Talent

Nicolas Cage se parodie lui-même avec énergie dans cette série B revendiquée, même si le scénario n’ose pas verser dans le complètement déjanté. Si l’on évacue le premier moment d’incrédulité ainsi que la fin vraiment trop ancrée dans la paix des familles, on y prend du plaisir (coupable).

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

  mehr lesen / lire plus

Im Kino: Wheel of Fortune and Fantasy

In seinem neusten Film lässt der japanische Filmemacher Ryusuke Hamaguchi Figuren mit undurchsichtigen Motiven aufeinandertreffen. Mit durchwachsenem Ergebnis.

Was verbindet diese Frauen? 
Etwa eine gemeinsame Vergangenheit? (© Sister Distribution)

Zufälle, Imaginiertes und Merkwürdiges – in Ryusuke Hamaguchis neustem Film ist der Name Programm. Genau genommen handelt es sich bei „Wheel of Fortune and Fantasy“ um drei aufeinanderfolgende, unzusammenhängende Kurzfilme. Der erste, „Magic (Or Something Less Assuring)“, handelt von Meiko (Kotone Furukawa), die im Gespräch mit ihrer besten Freundin Tsugumi (Hyunri) verblüfft feststellt, dass es sich bei deren neuen Flamme ausgerechnet um ihren – Meikos – Ex-Freund handelt. Tsugumi lässt sie darüber im Ungewissen, noch am selben Abend sucht sie jedoch ihren Ex auf, den sie seit zwei Jahren nicht gesehen hat. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : I fiori persi

Filmé au téléphone, le documentaire offre quelques scènes poignantes entre un fils, dont la mère a compté parmi les premières victimes du coronavirus, et son père, qui en a réchappé. Si le témoignage fort sur une période de crise transcende parfois l’intimité longuette, la limite reste cependant ténue entre film à vocation familiale et œuvre cinématographique.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus