Peinture : Graine de pop

La galerie Zidoun & Bossuyt a offert une première expo en solo luxembourgeoise à Louis Granet – le jeune talent français mêle aisément peinture et BD dans une exploration du quotidien qui part dans tous les sens.

Il faut s’offrir quelques instants devant les toiles de Louis Granet avant de juger. Les œuvres qui constituent l’exposition nommée « Thank You » sont en effet tellement surchargées que le regard cherche d’abord une entrée pour mieux s’y plonger. Dès que celle-ci est trouvée, on peut difficilement se soustraire au désir d’explorer tous les détails pour mieux les comprendre et les mettre en relation.

Ce n’est pas un hasard non plus si des personnages de bande dessinée peuplent çà et là les toiles : Titi, Babar l’éléphant ou encore des personnages de manga s’y côtoient, avec des objets divers comme des emballages de céréales ou des jouets en plastique. Granet, né en 1991 à Bordeaux, a en fait commencé sa carrière et sa recherche artistique en créant des bandes dessinées. Ce n’est que plus tard qu’il s’est mis à la peinture acrylique sur toile, dont les œuvres exposées dans la galerie du Grund témoignent.

Certains éléments de la technique BD subsistent d’ailleurs, au-delà des personnages, comme des cases qu’on retrouve dans certaines toiles ou des découpages qui rappellent les bons vieux comics. Mais Granet dépasse l’hommage en posant de vrais défis visuels.

Difficile en effet de capter une seule de ses œuvres d’un seul regard : il faut s’attarder, se déplacer en avant et en arrière pour vraiment les lire. Et c’est peut-être ça l’élément le plus proche encore de la bande dessinée, puisqu’il faut développer une technique de lecture pour accéder à l’art de Louis Granet.

Un autre élément qui ne se dévoile que petit à petit est la tridimensionnalité des peintures. Cachée derrière l’explosion de couleurs, elle aussi ne se dégage qu’après un certain temps et donne des reliefs parfois étonnants à l’imagerie déployée.

Nonobstant, les œuvres de Louis Granet peuvent aussi provoquer des maux de tête. La surcharge d’éléments et les couleurs acryliques ultracriardes ont beau rappeler un mélange entre pop et street art, elles ont aussi un côté rébarbatif. Trop d’art tue l’art en quelque sorte, et à la fin, il ne reste que l’impression d’un artiste qui n’arrive pas à se fixer une ligne et qui pour cela cherche la porte de sortie en emplissant ses toiles d’éléments divers.

Les titres des œuvres en sont un autre indicateur : « Frigidaire Kitty » ou encore « We Have Dior so Come In, All You Need Is Dior » et « Prestique Queen, Preskil Tween, Pekli Wen » révèlent une technique du hasard plutôt qu’une recherche ciblée comme pratique artistique. C’est aussi cela qui donne l’impression de vide devant un tel entassement d’éléments.

Finalement, on peut se demander si le hype autour de Granet et d’autres jeunes artistes de son genre n’est pas en fait qu’une machination des galeristes, dans le sens où les œuvres produites, si elles évoquent un peu l’art urbain par leur technique, sont sémantiquement vides. Elles ne veulent rien dire, et se contentent d’être belles. Ça doit justement plaire à la clientèle aisée, qui ne veut sûrement pas de message social ou politique dans ses salons.

À la galerie Zidoun & Bossuyt, 
jusqu’au 7 septembre.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.